Une stèle en mémoire des Juifs arrêtés à Montalembert (79)

© Florent Loiseau - Francetv
© Florent Loiseau - Francetv

À l'occasion du 75e anniversaire de l' arrestation d'une famille de juifs polonais par la gendarmerie, une stèle a été érigée ce samedi, auprès du monument aux morts de Montalembert.

Par François Gibert

En 1942 à Montalembert (Deux-Sèvres), sept Juifs polonais, dont quatre enfants, ont été arrêtés à la demande du Troisième Reich avec la complicité du gouvernement de Vichy. Tous ont été assassinés à Auschwitz.

Daniel et Dora Niewiadynski, leurs quatre enfants : Anna, 16 ans, Bernard, 14 ans, Félix, 12 ans et Marcel, 8 ans, ainsi que leur voisine, Syprinça Klayner, étaient réfugiés depuis deux ans dans le village.

Tout le monde pleurait. On s'est embrassé longuement


Dans ce village des Deux-Sèvres, certains témoins se souviennent :

Quand le car s'est arrêté devant nous, les parents et les enfants sont descendus. Tout le monde pleurait. On s'est embrassé longuement. Puis l'autocar est reparti avec les gendarmes et la famille. C'était terminé. On est resté là, ébahis. On ne les a jamais revus.

À l'occasion du 75e anniversaire de leur arrestation, une stèle est érigée auprès du monument aux morts de Montalembert. Une plaque commémorative et la photographie du petit Marcel rappellent aux passants cette douloureuse histoire.

Le texte de la plaque de la stèle,
Le texte de la plaque de la stèle,


Le reportage sur place de Florent Loiseau et Laurent Gautier

La stèle de Montalembert
Reportage de Florent Loiseau, Laurent Gautier et Thierry Cormerais



Texte de la plaque

En souvenir des 76 000 Juifs arrêtés en France de 1940 à 1944 à la demande du Troisième Reich avec la complicité du gouvernement de Vichy.

Aux migrants juifs polonais réfugiés à Montalembert :
Sprinça Klayner arrêtée le 21 août 1942,
Daniel et Dora Niewiadynski,
Anna 16 ans, Bernard 8 ans, Félix 12 ans et Marcel 8 ans (né en France), leurs enfants

Arrêtés au hameau de la tuilerie le 8 octobre 1942,

Déportés et assassinés à Auschwitz

Pour que jamais telle tragédie ne se reproduise : Passant, souvient toi !

Sur le même sujet

Des milliers de retraités agricoles obligés de rembourser un trop-perçu après un bug informatique

Près de chez vous

Les + Lus