• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

En trois jours, une dizaine de dauphins échouent sur la côte basco-landaise

Il ne faut jamais toucher un animal échoué sur une plage / © Explore Ocean
Il ne faut jamais toucher un animal échoué sur une plage / © Explore Ocean

Depuis mardi 29 janvier, onze dauphins ont été retrouvés sur la côte au Pays basque et dans les Landes. Un phénomène récurrent, constaté chaque année entre janvier et avril, explique l’association Itsas Arima.
 

Par Maïté Koda

Ce mardi, deux dauphins ont été retrouvés sur la plage de Saint-Jean de Luz, quatre à Tarnos et Labenne. Mercredi, cinq autres cétacés ont été retrouvés à Seignosse, également dans les Landes.

Tous les cadavres ont été pris en charge par l’association Itsas Arima . Et cette dernière s’attend à en voir encore beaucoup d’autres d’ici les prochaines semaines.
 

 

De janvier à avril


"Tous les ans, de janvier à avril, on retrouve des animaux marins échoués sur les côtes, assure Emilie Mouraux, co-fondatrice, avec Aurore Toulot de l’association.

On pense que la mortalité est plus forte à cette période, mais c’est surtout parce que les courants sont plus forts et ramènent les corps vers les côtes", poursuit  la biologiste marine, qui rappelle que seuls 10% des animaux décédés échouent sur les côtes

 

Certaines années les cadavres se comptent par dizaines sur nos côtes, parfois, ce sont plutôt des centaines! 




Quant aux causes de ces décès, elles sont multiples. Beaucoup d’animaux décèdent de mort naturelle, certains sont victimes de parasites liés à la pollution, d’autres encore peuvent être accidentellement pris dans des filets, même si la pêche n'est "qu'une de cause de la mortalité des dauphins", insiste Emilie Mouraux.


Une fois sur place, l'association se charge d'établir l'espèce à laquelle appartient l'animal échoué, les causes de la mort et envoie des échantillons pour des études plus poussées à l'observatoire Pélagis , spécialisé dans le suivi des échouages de mammifères marins.
 

Que faire si on aperçoit un animal échoué ?

Si vous allez vous promener sur les plages du littoral aquitain, et que vous apercevez un dauphin ou un animal marin échoué, surtout ne le touchez pas.

Le risque de contamination existe, mieux vaut rester très prudent et contacter le réseau Pélagis au 05.46.44.99.10, qui lui-même alertera l'association adaptée la plus proche du lieu de la trouvaille.
 

Sur le même sujet

Blues passions à Cognac : Lavilliers et Yarol

Les + Lus