Don du sang : appel urgent pour faire face à l'été

© MaxPPP
© MaxPPP

La canicule n'a pas fait du bien à la collecte du sang. Les trop fortes chaleurs ont dissuadé les donneurs. Il faut urgemment reconstituer les stocks avant le départ sur la route des vacances. On vous aide. 

Par Christine Le Hesran

La journée mondiale du 14 juin dernier n'a pas mobilisé autant que les autres années. La faute à la météo. Avec des températures à 35 ou 37 °C sur Bordeaux ou Agen, les donneurs ont renoncé. L'Etablissement Français du Sang (EFS) Aquitaine-Limousin lance à nouveau un appel aux dons. Comme au plan national, les besoins avant l'été sont importants car les donneurs partent aussi en congés. C'est toujours une période tendue pour l'EFS mais le contexte est aujourd'hui encore plus particulier. 

Le sang a une durée de vie courte on le sait : 5 jours pour les plaquettes, 42 pour les globules rouges. Chaque jour, il faut reconstituer les réserves. Les stocks sont à 14 ou 15 jours pas plus.
En France, 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour. 

Les besoins évoluent

Par le passé, les besoins étaient moindre l'été car l'activité hospitalière ralentissait. Ce n'est plus vrai aujourd'hui fait remarquer l'EFS. 

Il y a une continuité des soins même l'été. Des maladies nécessitent des transfusions y compris l'été. 

En dehors des collectes organisées, des sites sont ouverts en permanence et en point fixe. C'est le cas dans toutes les grandes villes de la région. 
A Bordeaux par exemple, un site autonome est ouvert du lundi au samedi à l'entrée de l'hôpital Pellegrin. Le don peut se faire sur rendez-vous pour offrir les meilleures conditions au donneur. 

Pour trouver les collectes sur vos lieux de vacances, cliquez sur ce lien

Photo d'illustration (6 septembre 2016) / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP / MICHEL CLEMENTZ
Photo d'illustration (6 septembre 2016) / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP / MICHEL CLEMENTZ



L'EFS en Aquitaine - Limousin

En Aquitaine-Limousin, l’EFS regroupe depuis 2000, les anciennes régions administratives d’Aquitaine et du Limousin. Il comporte 8 départements : la Creuse, la Corrèze, la Dordogne, la Gironde, la Haute-Vienne, les Landes, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques. Le siège régional est à Bordeaux, de même que le plateau technique de production des produits sanguins labiles (PSL), le laboratoire de qualification biologique des dons pour le dépistage du virus de l’hépatite E et l’unité centralisée des plasmas. Dans ce territoire, existent deux agglomérations fortement peuplées : Bordeaux et le BAB (Biarritz, Anglet, Bayonne). Une centaine d’établissements de santé tels que les CHU de Bordeaux et Limoges), des hôpitaux à forte activité (Bayonne, Pau, Brive…) et d’importantes cliniques privées sont approvisionnés en produits sanguins labiles (PSL) par l’EFS en Aquitaine-Limousin, pour transfuser près de 40 000 patients

Sur le même sujet

Landes : ouverture d'un centre médical au nord de Mont-de-Marsan

Près de chez vous

Les + Lus