• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

70 migrants arriveront à partir du 17 octobre à Périgueux et Bergerac

Ils seront hébergés dans des appartements dont la location sera prise en charge par l'Etat dans les deux principales villes de Dordogne. Ils y resteront quelques mois, le temps d'effectuer leurs démarches de droit d'asile. Des associations locales les accompagneront.

Par CA

Ils ont quitté la Syrie, l'Irak ou l'Afghanistan et se sont retrouvés englués dans la jungle de Calais. Dans quelques jours ils arriveront en Dordogne où la préfète Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc leur a trouvé des appartements. 

Des lieux de vie autrement plus décents que leur campement de fortune insalubre de Calais, où les températures sont désormais proches du zéro de bon matin.

Deux associations du département, l'ASD et l'Atelier, sont chargées de les accueillir et de les accompagner durant leur séjour en périgord. Elles les aideront notamment à accomplir les démarches de demandes d'asile.

50 personnes seront installées à Périgueux et 20 à Bergerac. Elles devraient y rester entre trois et six mois.

Voyez le reportage d'Elsa Arnoud et Florian Rouliès dans lequel sont interviewés Omar et Mohamed (migrants soudanais), et Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc
(préfète de la Dordogne) :
70 migrants arriveront à partir du 17 octobre à Périgueux et Bergerac
Ils seront hébergés dans des appartements dont la location sera prise en charge par l'Etat dans les deux principales villes de Dordogne. Ils y resteront quelques mois, le temps d'effectuer leurs démarches de droit d'asile. Des associations locales les accompagneront. Elsa Arnoud et Florian Rouliès font le point sur la situation des migrants en Dordogne.

 

Sur le même sujet

Alexandre Dubernard est l'un des pionniers Shamengo

Les + Lus