Bergerac : 3 ans après l'ouverture du lycée écologique, les panneaux photovoltaïques toujours inopérants

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pascal Faiseaux .

Le lycée Hélène Duc de Bergerac fait figure d'exemple écologique en affichant de superbes panneaux photovoltaïques sur sa toiture. Sauf qu'ils ont été installés à l'ouverture il y a maintenant trois ans, et qu'ils ne fonctionnent toujours pas comme l'ont révélé nos confrères de Sud Ouest Bergerac

"Le Lycée des Métiers Sud Périgord Hélène Duc est un établissement neuf... qui puise son énergie par le biais d’équipements techniques performants que ce soit dans la terre et le soleil (énergies renouvelables) ainsi que dans l’eau de pluie." peut-on lire sur le site de cet établissement de Bergerac. Et de fait, les presque 1 500 m2 de panneaux solaires promettaient un établissement "positif" capable de produire plus d'électricité qu'il n'en consommait. De quoi en avoir pour son argent, ce projet vert-tueux ayant coûté 40 M d'€uros.

Sauf qu'aujourd'hui, 3 ans après son ouverture prometteuse, l'établissement consomme toujours une électricité sortie du réseau, et n'a pas délivré un seul kilowatt d'énergie solaire. 

Un problème qui a "débuté dès le début"...


Lors de l'inauguration, le 1er septembre 2015, manquait déjà le poste de transformation électrique sans lequel les panneaux sont inutiles. Un poste qui pendant 2 ans a joué l'Arlésienne. Une obscure bisbille administrativo-technique entre Enedis et les ingénieurs responsables des lycées à la région bloquait son installation, l'emplacement variant à 250 mètres près. Finalement il sera installé en février dernier dans le local à vélo,s ce qui aboutira a l'attestation de conformité obtenue début août. Ouf !

Et qui n'est pas encore fini !

Reste qu'il ne faudrait pas non plus que les choses soient trop simples. Aujourd'hui les panneaux sont bien raccordés au transformateur. Mais ils ne sont toujours pas opérationnels ! 

Il subsiste en effet toute une partie administrative à régler entre Enedis et l'établissement, notamment pour le droit d'accès d'Enedis à l'installation dans le fameux ex-local à vélo du lycée ! Un document de plus qui doit être signé entre les deux entités et devant notaire. Et là, ça risque encore de prendre un peu de temps.
 
Les panneaux photovoltaïques du Lycée H. Duc de Bergerac toujours pas raccordés ©France 3 Périgords


Sans compter que les données de départ ont été modifiées. A l'origine, EDF devait racheter la consommation des panneaux, mais cela ne semble plus être d'actualité. La Région envisage donc désormais "d'auto-consommer" les 240 Mégawatts annuels prévus, l'équivalent d'une 60 aine de foyers. Reste à concevoir un nouveau modèle économique. En attendant, trois ans de production électrique ont été perdus.

Comme quoi les meilleures volontés, même en y mettant les moyens, demandent toujours à être surveillées de près avant d'aboutir...
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité