Commerce à Périgueux : taxer pour dynamiser

© France 3 Périgords Philippe Niccolaï & Florian Rouliès
© France 3 Périgords Philippe Niccolaï & Florian Rouliès

A compter du 1er janvier, les commerces inoccupés depuis trop longtemps à Périgueux et dans l'Agglo vont devoir payer une taxe. Le but, faire bouger le marché pour dynamiser le centre ville...

Par Pascal Faiseaux

Bruno Dunoyer
L’adjoint au maire de Périgueux délégué à l’animation commerciale détaille l'objectif et l'application de la taxe friche au micro de Philippe Niccolaï & Florian Rouliès  - France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Florian Rouliès

Contrairement à beaucoup d'autres villes de taille moyenne, Périgueux a su converver jusqu'alors un centre ville dynamisé par ses commerces de proximité et ses deux marchés hebdomadaires. Néanmoins, 106 locaux, près de 8 % des espaces commerciaux de la ville seraient actuellement inoccupés. Certains au long cours, d'autres d'une manière aléatoire grâce à des loueurs occasionnels. 

Plusieurs explications à ces friches commerciales. Certains se contentent de capitaliser des biens immobiliers sans avoir besoin de les valoriser dans l'immédiat. D'autres n'ont pas les moyens de remettre leurs biens aux normes. Enfin, paradoxalement, certains propriétaires se montreraient parfois un peu trop gourmands. Ils préfèreraient attendre plutôt que de louer au rabais. Et en ces temps de crise, les commerçants hésitent à s'implanter dans des locaux aux loyers trop élevés. 

Une situation qui ne plaît pas aux élus. L'an dernier l’adjoint au maire de Périgueux à l’animation commerciale, Bruno Dunoyer, a obtenu du Grand Périgueux une étude pour la mise en œuvre d’une taxe sur les friches commerciales. Une idée déjà appliquée avec succès par la ville de Dax depuis deux ans. Et également adoptée depuis par Pau, Cognac ou Mont-de-Marsan. Le but est de pousser les propriétaires au mouvement, à la location ou la vente de leur locaux, pour dynamiser le marché. 

Cette taxe sera applicable à partir de janvier prochain. Elle est basée sur le montant de la taxe foncière et progressive. Elle concerne les propriétaires dont les locaux ne génèrent pas de Cotisation Foncière des Entreprises, CFE depuis 2 ans révolus (hors contentieux ou redressement judiciaire). Elle démarrera à 10% de majoration de la taxe foncière après la première année d'inoccupation, 20% la deuxième et culminera à 30% la troisième. Les services fiscaux auxquels sera communiqué la liste des locaux concernés seront chargés de la collecte. Et double-effet qui se coule, les sommes récupérées serviront à des opérations de promotion du commerce en centre ville ! Le cas échéant, la ville et l'Agglo se réservent même le droit d'augmenter les taux. 

La zone concernée est Périgueux mais également d'autres centres de bourgs menacés de paupérisation. Avec ce nouvel outil, et des préemptions commerciales en cas de vente, Périgueux souhaite aussi pouvoir redessiner son centre ville et éviter une uniformisation avec, par exemple des lieux commerçants emblématiques de la ville qui seraient occupés uniquement par des banques ou des assurances...
La Taxe Friche Commerciale
L'agglomération de Périgueux taxe les locaux commerciaux vides pour faire dynamiser le marché et inciter les propriétaires à louer ou vendre leurs murs - France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Florian Rouliès

 

Sur le même sujet

La Taxe Friche Commerciale

Près de chez vous

Les + Lus