Un homme tue sa compagne, se retranche et se suicide à Périgueux. 60 personnes évacuées

La fenêtre de l'appartement du couple où le drame familial s'est déroulé / © F3Périgord
La fenêtre de l'appartement du couple où le drame familial s'est déroulé / © F3Périgord

Un homme de 72 ans a tué sa compagne de 83 ans d'un coup de fusil jeudi en fin d'après-midi dans un leur appartement de Périgueux. Il s'est ensuite retranché avec son arme puis s'est tiré une balle dans la tête lors de l'intervention du RAID. L'ensemble des habitants de l'immeuble ont été évacués.

Par CA

"C'est une fin tragique" se désole le vice-procureur de Périgueux, Stéphane Renard, présent sur les lieux du drame ce jeudi soir.

Il explique que c'est l'infirmier en visite quotidienne chez l'octogénaire qui a donné l'alerte.

"Il a trouvé porte close vers 18 heures quand il est arrivé pour les soins de la victime. Le mari était retranché à l'intérieur disant que sa femme venait de mourir" explique Stéphane Renard.

Le forcené avait également provoqué un début d'incendie.

Les pompiers et la police rapidement arrivés sur place ont procédé à l'évacuation totale de l'immeuble situé le long de l'Isle à Périgueux, près de la voie verte.
 


Un bâtiment de 8 étages où la plupart des habitants étaient déjà sortis, inquiets de voir une épaisse fumée s'échapper du 3e.

La femme, très malade, tuée d’une balle dans la gorge


Les pompiers ont été les premiers à réussir à s'introduire dans l'appartement.

"Ils ont trouvé l'homme tenant une arme le canon dirigé vers sa bouche. Et ils ont vu le corps de sa compagne qu'ils ont réussi à sortir".

Le vice-procureur ajoute qu'elle était atteinte au niveau de la gorge par un tir d'arme à feu.
 

Drame familial à Périgueux : 2 morts et 60 personnes évacuées d'un immeuble




L'homme s'est ensuite enfermé dans sa chambre menaçant d'utiliser son fusil. 

"Les policiers du RAID ont essayé en vain d'entrer en contact avec lui. Ils ont surveillé ses faits et gestes à l'aide d'une caméra et déclenché une grenade assourdissante pour tenter de le maîtriser. Mais il a mis fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête"

Stéphane Renard n'a donné aucun élément pouvant expliquer cette folie meurtrière. "L'enquête débute" a t-il dit.

Un gymnase ouvert pour les habitants


La ville a mis à disposition des minibus pour conduire la soixantaine de personnes évacuées dans le gymnase du quartier St Georges.

Là des boissons chaudes et quelques gâteaux ont pu leur être servis.

Au total 35 personnes ont été logées par la mairie pour la nuit dans un hôtel du centre-ville. 

L'incendie de l'appartement a pu être éteint après le drame. Soixante mètres carrés ont brûlé.

Ce vendredi, ces habitants ont été autorisés à retourner quelques minutes chez eux. "On nous a permis de rentrer un par un dans nos appartements pour récupérer quelques affaires mais le courant n'est pas revenu, l'eau non plus" nous dit l'un d'entre eux.

Tous devront passer une deuxième nuit à l'hôtel ou chez des proches.

L'immeuble reste sous la surveillance de la police.

Dans le reportage qui suit nos reporters de F3 Périgord reivennent sur ce drame en images :
 
Un homme tue sa compagne, se retranche et se suicide à Périgueux. 60 personnes évacuées
Un homme de 72 ans a tué sa compagne de 83 ans d'un coup de fusil jeudi en fin d'après-midi dans un leur appartement de Périgueux. Il s'est ensuite retranché avec son arme puis s'est tiré une balle dans la tête lors de l'intervention du RAID. L'ensemble des habitants de l'immeuble ont été évacués. - P.Niccolai/F.Rouliès/M.Lasbarrères/E.Arnoult








 

Sur le même sujet

Les + Lus