Une école associative fait revivre l'école communale des Versannes en Périgord

L'école Les Deux Mains s'appuie sur différentes pédagogies telles Montessori, Freinet ou Steiner mais aussi sur l'apprentissage scolaire classique. / © Bertrand Lasseguette/F3 Aquitaine
L'école Les Deux Mains s'appuie sur différentes pédagogies telles Montessori, Freinet ou Steiner mais aussi sur l'apprentissage scolaire classique. / © Bertrand Lasseguette/F3 Aquitaine

L'école des Deux Mains a accueilli ses tous premiers élèves en cette rentrée 201, soit onze enfants entre trois et onze ans. Elle a été créée sous l'impulsion d'une mère de famille soucieuse de l'éducation de ses enfants. Elle s'inscrit dans une démarche globale de redynamisation du village.

Par C.A. avec F. Rouliès et B. Lasseguette

L'idée lui est venue après la naissance de sa fille Ange, quatre ans aujourd'hui. 

"C'était important pour moi de suivre son avenir selon mes convictions personnelles et mes choix de vie" explique Sophie Mondher, la maman à l'origine du projet de l'école.

Une femme dynamique convaincue par l'importance de recréer du lien social dans les campagnes.

Une école mais aussi un café associatif, une école de musique, une cabane à trouvailles...


"Avant que le projet de l'école n'aboutisse, on a créé une association appelée Expression Libre il y a quatre ans" explique t-elle.

"Ensuite, on a ouvert un café associatif pour créer du lien social sur le territoire et créer un lien intergénérationnel, on a mis en place des cageots bio avec des producteurs installés à moins de 10 km à la ronde et on a aussi lancé la cabane à trouvailles qui permet aux gens de poser des objets ou de venir en chercher".

L'association a également ouvert l'an dernier une école de musique qui compte déjà 50 adhérents. "Avec des choses simples, en se serrant les coudes, ça marche" nous dit très simplement Sophie avec un large sourire.

Car l'objectif est bien de redynamiser la vie locale de ce village implanté à 18 km au sud-est de Périgueux, rattaché à la commune de La Douze.
 


La commune, ravie de ces initiatives, a accepté de prêter les locaux de l'ancienne école, fermée voilà presque 30 ans.

"On ne finance rien mais on les soutient" explique t-on à la mairie qui espère voir s'installer de nouvelles familles séduites par ce regain de vie.

Pédagogie sur mesure


Le projet pédagogique de l'école est basé sur différentes méthodes alternatives, telles Montessori, Freinet ou Steiner "pour tout ce qui est en rapport à la matière et à l'art" explique la directrice recrutée en janvier dernier.

"On n'a pas choisi une pédagogie en particulier, on pioche en fonction des enfants qui vont être plus réceptifs à telle ou telle méthode. On s'adapte aussi à ceux qui sont plus scolaires" ajoute Audrey Deschamps. 

La directrice - enseignante est épaulée par une assistante-éducatrice et par des bénévoles.

Neuf enfants sont inscrits en cette rentrée, quatre en maternelle, cinq en élémentaire. "Deux autres petits arriveront en janvier" précise t-elle.

Le coût pour les parents s'élève à 250 euros par mois. 

► Florian Rouliès et Bertrand Lasseguette se sont rendus sur place. Dans ce reportage, interviennent la directrice Audrey Deschamps et la fondatrice Sophie Mondher : 

 
Une école associative fait revivre l'école communale des Versannes en Dordogne


 

Sur le même sujet

Les + Lus