• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Grand débat : “ On paye des impôts comme tout le monde, on se sent oublié”

Javerlhac dans le nord-est de la Dordogne, souffre de son isolement. Un sentiment d'abandon parmi les habitants. / © Bernard Lasseguette
Javerlhac dans le nord-est de la Dordogne, souffre de son isolement. Un sentiment d'abandon parmi les habitants. / © Bernard Lasseguette

Javerlhac, aux confins de la Dordogne et de la Charente, est le reflet de cette fracture rurale mise en lumière par le mouvement des "gilets jaunes". Plus de médecin, pas de réseau téléphonique, les habitants sont déçus ou en colère. 

 

Par Christine Le Hesran

Ces Aquitains se sentent les grands oubliés de la République !  Pour preuve : 852 habitants dans cette petite commune du nord de la Dordogne, pas de réseau téléphonique, désert administratif et maintenant plus de médecin. Le dernier est parti précipitemment... Nelly, retraitée, est déçue, désabusée. 

Subitement, on s'est retrouvé sans médecin, donc ce qui pose problème, surtout pour les anciens.


Lise Lizard, pharmacienne de la commune renchérit. Elle entend la complainte des habitants à longueur de journée et ça dure depuis quatre ans :" On entend mais qu'est ce que vous faites, vous ne faites rien, y a pas de médecin, où on doit aller, on ne veut pas nous prendre, on est malade. "

La maison médicale est là, mais sans médecin... Ils se sentent délaissés. 

Système D

Isolés, autant qu'abandonnés. Pour exemple, la promesse d'une couverture pour les mobiles... C'était il y a 10 ans aux dires de cette habitante, Maire-Noëlle.  

Ça fait 10 ans qu'on attend le portable. Pourtant le Président de la République avait dit qu'il débloquerait des fonds il me semble, on devait passer en prioirté. 


Le pylône, promis depuis longtemps, tant attendu pour résoudre la couverture téléphonique est annoncé courant 2020. Le terrain est acheté, les habitants patientent et se débrouillent. Il faut coller à la jolie église romane de la commune pour tenter de décrocher le sésame : Julien Grassiet est entrepreneur de la commune. Il sourit : 

On a une petite barre, une barre et demi. On peut téléphoner et envoyer des SMS. 

Alors le système D s'invite à Javerlhac ! Un boîter installé dans la mairie et qui rayonne alentours... C'est Josiane, secrétaire de mairie, qui l'explique. Les abonnés d'un opérateur français peuvent ainsi passer des coups de fil... à condition d'être à proximité...

Il agit sur un rayon de quelques mètres autour de la mairie. 

Toute comme ses administrés, Jean-Pierre Porte, le maire de la commune est exaspéré. Ce sentiment de fracture rurale remonte très fort à la surface, le mouvement des "gilets jaunes" s'en fait tous les jours écho. Cette colère remonte et sera sans nul doute en tête des échanges durant le Grand Débat lancé par Emmanuel Macron. 
 

C'est insupportable, on est vraiment les oubliés. C'est frustant et décevant. On paye des impôts comme tout le monde, on se sent abandonnés. 

L'égalité avec le reste du territoire. A Javerlhac, comme dans cette France des territoires ruraux, voilà ce qu'ils appellent de tous leurs voeux.

Retrouvez dans ce reportage les témoignages recueillis par Philippe NICCOLAI et Bertand LASSEGUETTE :
 
Javerlhac : reflet de cette fracture rurale
Grand débat : " On paye des impôts comme tout le monde, on se sent abandonnés"


Le Grand Débat est organisé du 15 janvier au 15 mars. Comment se passe-t-il ? La réponse est ici ►

 




 

Sur le même sujet

Bordeaux : des caméras sur les LBD vont-elles suffire ?

Les + Lus

Les + Partagés