L'enquête ouverte après le décès d'une collégienne de douze ans renversée par un bus à Lamothe-Montravel, en Dordogne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pascal Faiseaux .

Le drame a eu lieu ce lundi 12 septembre en fin de journée, la jeune fille n'a pas survécu à ses blessures, des cellules psychologiques ont été mises en place

L'accident a eu lieu devant la gare routière de Lamothe-Montravel, près de Castillon-la-Bataille, vers 17h30 ce lundi 12 septembre. La victime, une jeune collégienne de 12 ans est décédée après avoir été percutée par l'autobus de ramassage scolaire du collège Olympe de Gouges de Vélines qui venait de la déposer, au retour de sa journée scolaire.

L'autobus avait déposé une partie de ses enfants sur l'esplanade aménagée à cet effet devant la gare de Lamothe-Montravel. Alors qu'il reprenait la route avec le reste des enfants à bord, il a fauché la fillette. La scène a eu lieu devant une quarantaine de personnes, enfants et parents alors présents sur place. Certains témoins se sont précipités pour faire stopper le chauffeur, hélas trop tard.

Les secours impuissants

Les pompiers et un hélicoptère du Samu arrivés très vite sur place ont tenté de porter secours à la jeune victime. Malgré le massage cardiaque, elle n'a pas pu être réanimée.

Enquête ouverte

Le Parquet de Bergerac a ouvert une enquête pour homicide involontaire afin de déterminer clairement les causes du drame. Le chauffeur du bus a été entendu en audition libre par la gendarmerie, ses analyses toxicologiques se sont révélées négatives. Le bus a été placé sous scellés à fin de prélèvements et d'expertise.

Cellules psychologiques

Une cellule psychologique a aussitôt été mise en place dans la salle des fêtes de la commune, afin d'accueillir les témoins directs, enfants et parents, très choqués. Une autre cellule, forte d'une dizaine de psychologues, infirmiers et assistantes sociales a été déployée ce mardi matin par l'Éducation Nationale dans le petit collège de 294 enfants où la fillette était scolarisée en classe de cinquième. Nathalie Malabre, Directrice d'Académie,s'est rendue sur place dans la matinée. La fillette fait partie d'une fratrie de 5 enfants originaire de Lamothe-Montravel. 

Un "drame ignoble"

À Vélines, l'émotion était palpable ce matin, toute la population était sous le choc. Gilbert de Miras, le maire de la commune a apporté son soutien à son homologue de Lamothe-Montravel et parle ce matin d'un "drame ignoble" qui a touché toute la population. De son côté, la responsable des transports scolaires Maryse Brait est atterrée. En janvier 2021, elle avait justement monté une opération de prévention avec l'Association Départementale pour les Transports Educatifs dans l'Enseignement Public (ADATEEP) au collège Olympe-de-Gouges de Vélines afin de sensibiliser les 70 élèves de 6ème à la sécurité dans les transports scolaires. Depuis, les enfants portaient systématiquement des gilets jaunes dès qu'il quittaient leur domicile ou leur établissement pour emprunter le transport scolaire.

Un chauffeur expérimenté

Ce drame pose une nouvelle fois la question de la sécurité des transports scolaire, mais semble exclure l'inexpérience du chauffeur du bus, lui aussi très affecté. Il s'agit d'un conducteur de bus expérimenté, âgé d'une soixantaine d'année, précédemment chauffeur routier. Employé de la société d'autocars Gérardin à Pineuilh, il connaissait très bien cette tournée, qu'il effectuait depuis de nombreuses années. Il connaissait également bien les enfants qu'il emmenait.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité