Malgré son déficit, la ligne aérienne Périgueux / Paris est maintenue

Les élus du Grand Périgueux  ont voté hier le maintien de la ligne aérienne vers Paris. Bien que peu fréquentée et déficitaire, cette ligne a été reconduite pour 3 ans. Les contribuables de Dordogne vont devoir mettre la main à la poche.

© France 3

La ligne aérienne Périgueux / Paris vivra

Coûte que coûte, et ce quelque soit le prix, hier les élus du Grand Périgueux ont voté son maintien. En 2015, les collectivités locales de l'agglomération périgourdine devront débourser 1 million 200 000 Euros pour une fréquentation de seulement 6000 passagers. 

Selon les élus, ce maintien de la ligne aérienne pour 3 ans encore est un mal nécessaire au regard du manque de solutions alternatives. Sans cette liaison bi-quotidienne, Périgueux serait trop enclavé, mal desservi et isolé de la capitale. Cela pourrait fortement nuire au bon fonctionnement des grandes entreprises du département.
L'arrivée de la LGV entre Bordeaux et Paris en 2017 changera certainement la donne puisque Périgueux sera alors à 3h30 de Paris en train.
 

En attendant, l'addition est salée​

Avec ses 2 rotations quotidiennes en semaine, la compagnie Twin Jet transporte essentiellement des responsables des entreprises de Dordogne. Le prix du billet avoisine les 600 Euros.
Reste que pour couvrir le déficit abyssal de cette ligne, chaque contribuable du Grand Périgueux devra dépenser 204 Euros par an.

Cette ligne coûte par habitant et par vol, presque 3 fois plus cher que celle d'Agen.

 Regardez le reportage de Bruno Ardouin et de Jean-Louis Zahnd
liaison aérienne Périgueux/Paris

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens économie archives transports