Cet article date de plus de 7 ans

Mory-Ducros : licenciements et fermetures en Aquitaine

C'était une journée cruciale pour les employés de Mory Ducros : le comité d’entreprise du transporteur en difficulté s'est réuni ce jeudi près de Paris pour examiner les propositions du repreneur. 2850 licenciements ont été annoncés et plusieurs sites devraient fermer dont deux en Aquitaine.
© France 3 Aquitaine
La liste des sites a été officialisée ce jeudi après-midi en comité d'entreprise. Ce sont 40 agences sur 85 qui devraient disparaître.
Pour l'Aquitaine, Agen en Lot-et-Garonne et Razac-sur-l'Isle en Dordogne sont condamnées à fermer leurs portes. En Gironde, le site de Canejan, ne sera pas épargné: la moitié de ses effectifs sera supprimé.

Hier, Arcole industries, le principal actionnaire de Mory Ducros, avait pourtant amélioré son offre de reprise en proposant de sauver 2150 salariés sur plus de 5000. Son offre initiale ne prévoyait de sauvegarder que 1 900 emplois.

 

C'est un coup dur pour les salariés périgourdins qui ont manifesté leur inquiétude à plusieurs reprises. Les réactions des salariés cet-après-midi à Razac-sur-l'Isle avec le reportage de Candice Olivari et Nicolas Pressigout

durée de la vidéo: 01 min 21
Mory Ducros, réactions à Razac-sur-l'Isle

avec les interviews de :


Une décision judiciaire dans une semaine

L'Etat s'était dit prêt à soutenir le projet d'Arcole via un prêt de 17,5 millions d'euros en contrepartie d'un plan social amélioré et d'un changement de l'équipe dirigeante de Mory Ducros. Les syndicats réclamaient au début des discussions 6 000 euros par salarié licencié et 1 000 euros par année d'ancienneté.

Numéro deux français du transport de messagerie, Mory Ducros a perdu 79,5 millions d'euros lors de son dernier exercice. Son chiffre d'affaires s'élève à 765,5 millions et sa dette d'exploitation à 202,7 millions d'euros.







Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie emploi transports