Noyade du jeune Salim à la piscine de Terrasson : 30 000 euros d'amende requis contre la commune

Le jeune Salim, 11 ans, avait trouvé la mort par noyade dans la piscine de Terrasson le 30 juillet 2015 / © France 3 Périgords
Le jeune Salim, 11 ans, avait trouvé la mort par noyade dans la piscine de Terrasson le 30 juillet 2015 / © France 3 Périgords

Qui est responsable de la mort du jeune Salim le 30 juillet 2015 à la piscine de Terrasson ? Le tribunal correctionnel de Périgueux examinait cette douloureuse affaire ce lundi. Le maire et le directeur des services techniques de la ville comparaissaient pour homicide involontaire. 

Par C.A. avec Ph. Niccolaï

Il a beaucoup été question de négligence durant cette journée d'audience au tribunal correctionnel de Périgueux.

Négligence autour de la mise en place d'une grille de sécurité.

Une simple grille d'aération au fond de la piscine


Cette grille aurait dû empêcher le drame ce 30 juillet 2015. Mais elle n'était pas assez solide, pas aux normes exigées par une structure sportive. C'était une simple grille d'aération, la même dont chacun dispose dans son habitation.

Ce 30 juillet 2015 la jambe de Salim n'aurait jamais été aspirée par la bonde d'évacuation si cette fameuse grille avait été plus solide.

L'aspiration a été si puissante qu'elle a plaqué l'enfant au fond de l'eau. Les efforts de plusieurs adultes pour l'en sortir sont restés vains.

"Cette grille avait été fixée avec trois vis, corrodées à 50% et non changées depuis 20 ans" explique l'avocat de la famille Maître Hervé Bénichou.

"Elle ne s'y trouvait plus lorsque Salim a sauté dans le petit bain et a eu son genou bloqué. Sa jambe a obstrué la bouche d'aération et

les 0,5 mètres par seconde d'aspiration se sont transformés en 426 km/heure. Ca a fait ventouse et son corps n'a pas pu être sorti".


Salim est mort noyé. 
 

"Pas de haine, pas de rancoeur mais plus jamais ça"


Les prévenus, le maire de Terrasson et son directeur des services techniques, ont plaidé la relaxe, expliquant qu'ils ignoraient la règlementation en vigueur concernant la fameuse grille.

Le procureur a requis 30 000 euros d'amende contre la commune et demandé l'affichage de la condamnation.

Le délibéré sera rendu le 25 septembre prochain.
 


Puis l'affaire sera jugée dans un deuxième temps devant le tribunal administratif de Bordeaux. Il s'agira alors pour la famille, partie civile, de demander des dommages et intérêts.

Une famille dévastée mais "voilà c'est arrivé il faut accepter" a déclaré le père de la jeune victime. "On n'a pas de haine, pas de rancoeur, de rancune, rien, on que justice soit faite et que plus jamais, plus jamais ça".

Le reportage, au tribunal de Périgueux, de Philippe Niccolaï et Pascal Tinon :
 
Noyade du jeune Salim à la piscine de Terrasson : 30 000 euros d'amende requis contre la commune
Qui est responsable de la mort du jeune Salim le 30 juillet 2015 à la piscine de Terrasson ? Le tribunal correctionnel de Périgueux examinait cette douloureuse affaire ce lundi. Le maire et le directeur des services techniques de la ville comparaissaient pour homicide involontaire.  - Ph.Niccolaï/P.Tinon


 




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus