Un pâtissier périgourin choisit le travail à domicile, sans les contraintes d'un commerce

Pierre Gobert a décidé de créer un atelier chez lui, à Atur, en Dordogne. Compagnon du devoir, il a appris son métier en faisant le tour de France, puis a forgé son expérience en Espagne, en Allemagne et en Australie. Libre de ses horaires, il ne travaille que sur commande.

Par CA

"Là j'ai une commande de 4000 mignardises à préparer". Pierre Gobert s'active, seul, dans son atelier à préparer ses choux et sa crème au beurre.

"J'organise mon travail en fonction de ma vie personnelle, je peux commencer à huit heures du soir et terminer à minuit" dit-il.

Rien à voir avec les contraintes d'une pâtisserie qui doit proposer ses viennoiseries et gâteaux chaque matin à 7 heures. Et assurer l'ouverture du commerce jusqu'à 19h30 le soir.

Pierre, lui, ne travaille que sur commande, pour des réceptions, des cérémonies, des anniversaires... Ses tarifs sont ceux d'une pâtisserie haut de gamme, 4 euros 50 la part, 27 euros le gâteau pour 6 personnes.

Il dit aimer travailler le chocolat et les fruits. Pour les fêtes, il a imaginé différentes bûches de sa création.

Regardez le reportage de Philippe Niccolaï et Iban Carpentier :

Un pâtissier périgourdin choisit le travail à domicile, sans les contraintes d'un commerce
Pierre Gobert a décidé de se lancer à son compte dans la pâtisserie mais uniquement sur commandes. Il travaille chez lui sans contrainte horaire et sans les charges d'un commerce

 

Sur le même sujet

Bergerac : des consultations en télémédecine en accès direct depuis la pharmacie

Les + Lus