• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Périgord : peu précis et mal référencés... à Veyrines-de-Vergt, les lieux-dits vont disparaître

Le lieu-dit Franquebaudie deviendra "Impasse de la Hulotte" / © France 3 Périgords
Le lieu-dit Franquebaudie deviendra "Impasse de la Hulotte" / © France 3 Périgords

A Veyrines-de-Vergt, petit village de Dordogne, les lieux-dits, vont disparaître au profit de noms de rues plus classique. Une pratique qui se répand dans les zones rurales, afin de faciliter le repérage des habitations.
 

Par MK avec Bertrand Lasseguette

La Croix, les Cabanes, le Garissou… Pas de doute, il faut bien connaître Veyrines-de -Vergt, voire compter parmi les 250 habitants de la petite commune périgourdine, pour pouvoir se repérer dans ces appellations.

Toutes correspondant à des lieux dit, soit, selon le Larousse,  un "lieu, qui, à la campagne, porte un nom rappelant une particularité topographique ou historique, et constitue souvent un écart d'une commune".

 

"Les transporteurs se trompent"

Mais à Veyrines, on ne trouve aucun nom de rues. C'est tout le village qui est composé de lieux-dits. Une particularité qui engendre parfois des désagréments. "Beaucoup de sites ne prennent pas l'adresse telle qu'elle est, reconnaît Alain d'Orchymont, habitant du village.

 

Le bourg pour eux ce n'est pas une adresse, ils veulent toujours des compléments, des explications plus précises. Et il est vrai que parfois les transporteurs se trompent.


Un nouvel adressage avec 33 noms de rues

Mais tout cela devrait changer d'ici peu. A l'instar de nombreuses communes rurales de France, le Conseil municipal planche sur un nouvel adressage, plus "pratique", et lisible. Les 33 voies qui jalonnent Veyrine-de-Vergt se verront donc attribuer … 33 noms. Et les habitations se verront distribuer quelques 153 numéros.


Impasse de la Hulotte

Une démarche annoncée aux habitants, qui ont ensuite été conviés à une réunion publique pour débattre de l'idée. Et certains riverains ont même pu choisir eux-mêmes leur nouveau nom de rue. Ainsi, Claudine Charollois, habitante du lieu-dit Franquebaudie et amoureuse des oiseaux habitera bientôt impasse de la Hulotte. Et son choix a été mûrement réfléchi.

 

Les hulottes sont des oiseaux de bonheur. Contrairement à ce qu'on peut croire, ils n'apportent pas le malheur. Quand on en a chez soi, on est sûr d'être heureux !



"Trouver des identités propres"

D'autres habitants n'ont pas vu leur volonté exaucée. Ainsi l'appellation "route du château d'eau", a été refusée par la communauté d'agglomération du Grand Périgueux. Ou plutôt, par son agence technique, ATD 24, l'organisme en charge d'accompagner les communes dans le cadre du nouvel adressage.

"L'un des premiers conseils que l'on donne, c'est d'éviter les noms génériques, comme place de l'Eglise, ou place de la Mairie, pour éviter les confusions avec les communes voisines", explique Léa Pérez, animatrice territoriale ATD 24.
 

Nous conseillons aux communes de trouver des identités propres.


Encore faut-il trouver l'inspiration. A Veyrine-de-Vergt, une dizaine de noms de rues restent encore à trouver…



Voir le reportage de France 3 Périgords
 
Périgord : à Veyrines-de-Vergt, les lieux-dits vont disparaître

Sur le même sujet

Incendie à Notre-Dame-de-Paris : Colossus, le robot des pompiers fabriqué à La Rochelle dans la fournaise du brasier

Les + Lus