• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Cérémonies du 11 novembre : faut-il réhabiliter les 5 Fusillés pour l'exemple de Dordogne ?

Edouard Laflaquière, 24 ans, fusillé pour l'exemple en 1914 / © France 3 Aquitaine
Edouard Laflaquière, 24 ans, fusillé pour l'exemple en 1914 / © France 3 Aquitaine

Parmi les horreurs de la guerre de 14/18 il y eut les "fusillés pour l'exemple". 740 personnes exécutées par l'armée française. Des histoires dramatiques et des familles brisées par une guerre dont personne ne voulait. Ils furent 15 fusillés en Aquitaine, dont 5 en Dordogne

Par Pascal Faiseaux / Christophe Roux / Marie Pierre d'Abrigeon

Fusiller pour l'exemple, c'était la solution trouvée par l'armée française en 14/18 pour lutter contre les abandons de postes, les automutilations, les refus d'obéissance ou la mutinerie. Face à l'horreur de cette sale guerre, à l'enfer des tranchées, certains mobilisables refusaient de combattre. Leur histoire est longtemps restée cachée, plongeant leurs familles dans la honte ou la colère.
Les fusillés pour l'exemple de 14/18
Faut-il reconnaître les fusillés pour l'exemple de la guerre 14/18 ? Ils étaient 5 en Dordogne à avoir été exécutés par l'armée française... - France 3 Périgords - Bruno Ardouin & Pascal Tinon



Ils avaient entre 20 et 30 ans...

le 12 octobre 1914 à Bouchoir, dans la Somme, trois exécutions eurent lieu : Édouard Laflaquière né le 9 janvier 1890 à Veyrines-de-Vergt (Dordogne) fut fusillé pour l’exemple à 24 ans, Pierre Laflaquière né le 22 mars 1883 à Veyrines-de-Vergt (Dordogne) fut fusillé pour l’exemple à 31 ans, Jean Chantegreil né le 11 novembre 1883 à Saint-Michel-de-Villadeix (Dordogne) fut fusillé à 30 ans. Antoine Royère né le 21 février 1890 à Saint-André-d’Allas (Dordogne) fut fusillé pour l’exemple à 26 ans le 18 avril 1916 à Méry-Prémecy dans la Marne et enfin Adrien Desnoyer né le 17 mars 1896 à La Coquille (Dordogne), fut fusillé pour l’exemple à l’âge de 20 ans le 15 août 1916, à Wally dans la Meuse

Un souvenir douloureux pour les familles...

En 2014 nous avions rencontré l'une de ces familles : le petit-fils de Pierre Laflaquière, un soldat originaire de Veyrines de Vergt en Dordogne. A l'époque Jacques Sauquet, 81 ans, médecin retraité d'Angoulême avait appris la terrible histoire de son grand-père et de son grand'oncle par hasard. Un magazine de Marie Pierre d'Abrigeon, Didier Bonnet, Eric Delwaerde
Magazine d'Aquitaine : fusillés pour l'exemple

Vers une possible réhabilitation ?

La question des soldats fusillés pour l'exemple est toujours sensible, un siècle plus tard. En Haute-Vienne, 152 délibérations de conseillers municipaux, soutenus par la fédération de la libre pensée de la Haute-Vienne, demandent au préfet de réhabiliter tous les soldats du département fusillés pour l'exemple. L'an dernier, l'Assemblée Nationale a refusé la réhabilitation collective de ces personnes. Voir l'article ici 

► Des délibérés municipaux de Haute-Vienne demandent la réhabilitation

Des maires de Haute-Vienne demandent la réhabilitation des soldats fusillés "pour l'exemple" durant la guerre 14-18
A l’occasion de la commémoration de l’armistice du 11 novembre, à Limoges, une délégation de maires de la Haute-Vienne, soutenue par la fédération de la libre pensée, a remis au préfet, la liste de 152 délibérations de conseils municipaux demandant la réhabilitation des fusillés pour l'exemple durant la première guerre mondiale.  - France 3  - P. Mallet M. Nadal

 

Sur le même sujet

Avant-Première du film Nous finirons ensemble

Les + Lus