• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La collection privée de Pierre Bellemare mise en vente

Pierre Bellemare avait garni les murs de sa maison des pièces de sa collection
Pierre Bellemare avait garni les murs de sa maison des pièces de sa collection

Homme de radio, homme de télé, écrivain et conteur, Pierre Bellemare était aussi collectionneur passionné. Il avait chiné 500 objets d'art populaire. Des oeuvres exposées pour leur mise en vente ce mardi et mercredi à Paris. La plus belle pièce est estimée à 10 000 €uros

Par Pascal Faiseaux

Il a présenté les derniers gadgets à la mode dans le télé-achat, mais son "truc", c'était plutôt l'ancien. Et plus précisément les objets d'art populaire. Petits objets du quotidien devenus rares et insolites avec le temps.
La collection de Pierre Bellemare comprenait surtout des pièces d'art populaire
La collection de Pierre Bellemare comprenait surtout des pièces d'art populaire

L'homme avait des goûts éclectiques, et cette collection variée qu'il aimait à faire découvrir au visiteur allait de la boîte à sel zoomorphe à la râpe à tabac, en passant par les plioirs à dentelles, les moules à beurre ou les boîtes à musique
Parmi les belles pièces cette maquette pourrait atteindre les 10 000 €uros
Parmi les belles pièces cette maquette pourrait atteindre les 10 000 €uros

Cette collection, Pierre Bellemare l'a débuté avec des objets de marine. Sur ses étagères, il accumulait des instruments insolites en rapport avec le monde de la mer, et surtout des maquettes de bateau.

Et parmi ces dernières, une pièce particulièrement de belle facture, la reproduction d'un Trois Ponts du 18 e siècle digne d'un musée. Une pièce dont le prix a été estimé à 10 000 €uros.
 
Vente de la collection de Pierre Bellemare
La collection d'environ 500 objets d'art populaire de l'ancien animateur et conteur Pierre Bellemare est mise en vente à l'hôtel Drouot de Paris.  - France 3 Périgords - Sébastien Bouwy


Après sa présentation au public, la collection est en vente jusqu'à demain à l’Hôtel Drouot à Paris.

Sur le même sujet

Pierre Thépot, directeur du groupe hospitalier de La Rochelle – Ré – Aunis. 

Les + Lus