Dordogne : une " ligne pomme " pour tenter de recruter un millier de saisonniers

Les producteurs des "pommes du Limousin" s'inquiètent. La saison de la récolte a débuté par endroit et il manque toujours un millier de personnes pour une récolte obligatoirement manuelle. Afin de faciliter le recrutement, une "ligne pomme" unique vient d'être mise en place

Les producteurs de Dordogne de la pomme d'appellation Pomme du Limousin sont à la recherche d'un millier de saisonniers
Les producteurs de Dordogne de la pomme d'appellation Pomme du Limousin sont à la recherche d'un millier de saisonniers © France 3 Périgords - Léa Broquerie & Camille Michelland
Dans le Nord-Est de la Dordogne, la Pomme du Limousin arrive à maturité. Déjà certaines espèces commencent à être récoltées alors que d'autres devront l'être de la mi-septembre jusqu'en octobre. Une recrudescence d'activité qui nécessite une nombreuse main-d'œuvre saisonnière. Près d'un millier de personnes seront nécessaires cette année encore. Des chiffres en augmentation chaque année.

Jusqu'alors ces producteurs de Pommes du Limousin se débrouillaient via le Point Pomme de St Yrieix la Perche, ou bien un peu au "petit bonheur la chance", via des petites annonces, des réseaux de connaissance, ou grâce aux saisonniers habitués qui se passaient le mot. 

Cette année, un partenariat entre l'Association Nationale pour l’Emploi et la Formation en Agriculture Dordogne (ANEFA) et Pôle emploi a permis de mettre en place un numéro unique depuis le début de la semaine. Cette "Ligne Pomme" est joignable au 05.53.35.88.19, du lundi au vendredi de 9h à 12h puis de 13h30 à 16h30.

Pas de qualification particulière exigée, si ce n'est de la motivation et une certaine forme physique. Dotés de ces deux qualités, même les débutants seront les bienvenus. Pour 35h par semaine, la rémunération est au SMIC (1.202,92 euros net, soit 1.521,22 euros brut). Selon les cas des arrangements pour l'hébergement, l'alimentation et le covoiturage peuvent être proposés. 

Dans le reste du département, et notamment dans le Bergeracois, d'autres pomoculteurs cherchent aussi de la main-d'œuvre. Les coopératives et la Chambre d'Agriculture peut relayer l'information.
 
Près de 1000 saisonniers recherchés pour la cueillette de pommes ©France 3 Périgords
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie