Depuis longtemps Romain Bondonneau, président de l’association Périgord Patrimoines souhaitait mettre en lumière les éveilleurs de Dordogne. Des personnalités peu connues mais dont l'action a modifié en profondeur l'image du département.
Environnement, solidarité, l’entreprise ou encore culture, cette trentaine de périgourdin(e)s invente l’avenir et suscite l’optimisme. Ils ont ouvert une autre voie, porteuse de sens. Leur force réside dans le courage d’avoir osé et imposé une pensée originale.
Rencontre avec quatre d'entre eux ci-dessous

Le livre paru au mois d’octobre est accompagné d’un documentaire intitulé « souviens-toi de ton futur », et consacré à l’agro écologie, réalisé par Enora Boutin.

Jean Mottet, l’homme qui plantait des arbres

Depuis le début des années 2000, ce professeur d’esthétique du cinéma à la Sorbonne et forestier n’a eu de cesse de mobiliser les énergies autour de "sa" forêt, les bois de Sarlande, et de sensibiliser la population à la nécessité de protéger nos forêts.
Jean Mottet
Jean Mottet, professeur d'esthétique du cinéma à La Sorbonne, est aussi forestier. En toute logique, c'est à des cinéastes qu'il a demandé de replanter les bois de Sarlande après la tempête de 1999. - France 3 Périgords - Clémence Rouher & Florian Rouliès

 

Jean-François Martinet : ceux qui prennent le train l'aiment

Conducteur de TGV, il n’a jamais perdu de vue le caractère indispensable des petites lignes et des dessertes locales. Depuis 10 ans il représente les usagers du train en Dordogne
Jean-François Martinet, le passionné du rail
Ancien cheminot, Jean-François Martinet, est le président de l'association Périgord Rail Plus qui défend les usagers et les dessertes - Clémence Rouher & Bertrand Lasseguette

 

Bernard Reviriego, passeur de mémoires blessées

Cet ancien archiviste départementale et un infatigable enquêteur que rien n’arrête. Il a ainsi en une vingtaine d’années réalisé un travail historique considérable sur la communauté juive en Dordogne
Bernard Reviriego, archiviste
Bernard Reviriego a réalisé tout un travail de recherches sur les Juifs de Dordogne durant la seconde guerre mondiale - Clémence Rouher & Pascal Tinon

 

James Chatenoud : entrepreneur heureux

Cet ingénieur agricole s’est formé assez tôt aux rudiments du management afin de donner sa place à tous dans l’entreprise. C’est ainsi que, dirigeant, il a toujours proposé des techniques très innovantes, peu utilisées en France et encore moins en Dordogne. Il est à l’origine de ce terme d’éveilleur. 
Les Éveilleurs de Dordogne 5/5 : James Chatenoud