La grève des battages de 1943, une page de résistance méconnue en Dordogne

En août 43, plus d'une quarantaine d'actes de sabotage ont visé les récoltes du nord-Dordogne pour empêcher de fournir du blé à l'Allemagne occupante / © France 3 Périgords - Émilie Bersars & Pascal Tinon
En août 43, plus d'une quarantaine d'actes de sabotage ont visé les récoltes du nord-Dordogne pour empêcher de fournir du blé à l'Allemagne occupante / © France 3 Périgords - Émilie Bersars & Pascal Tinon

Pas un grain de blé pour Hitler ! Pendant l'été 1943, le nord-Dordogne entre en résistance. Pas en faisant sauter des ponts ou des convois, mais tout aussi efficace : en refusant de nourrir l'occupant. La grève des battages de l'été 1943 dans le secteur de Thiviers

Par Pascal Faiseaux

La résistance thibérienne contre l'invasion hitlérienne s'est faite avec les moyens dont on disposait. Chaque grain de sable dans la machine de guerre nazie avait son importance. Et le nerf de la guerre, à l'époque, c'était entre autres la nourriture. 

Pour nourrir ses troupes et sa population, l'occupant réquisitionnait les ressources vitales des campagnes occupées. Et à l'époque, les cultures de blé étaient les plus précieuses et les plus faciles des denrées à envoyer en Allemagne et sur les lignes de front.

Le Nord de la Dordogne, les campagnes environnant Thiviers faisaient partie de ces greniers à grain objets de la convoitise allemande. 17% de la récolte devait partir pour servir l'Allemagne. Pour "punir les collabos" et inciter les paysans à se révolter contre les réquisitions les maquisards ont donc organisé le sabotage des engins de récolte, et mené une véritable grève des battages. 43 actions seront répertoriées cette année-là.

C'est cette page méconnue de la résistance en Dordogne dont Jean-Michel Lahieyte s'attache à perpétuer le souvenir au travers d'expositions temporaires.
 
La grève des battages, acte de résistance en Dordogne
Pendant l'été 43, le nord de la Dordogne a vécu un acte de résistance peu commun, les agriculteurs ont fait la grève de la collecte de blé pour ne pas fournir de nourriture à l'occupant... Un épisode peu connu de la résistance locale - France 3 Périgords - Emilie Bersars & Pascal Tinon

Sur le même sujet

Les + Lus