• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Périgord : à Monbazillac, pénurie de main-d'oeuvre à quelques jours des vendanges

Photo d'illustration. / © Steinchen via Pixabay
Photo d'illustration. / © Steinchen via Pixabay

À quelques jours du début des vendanges dans les vignobles de Monbazillac, les viticulteurs peinent à recruter des travailleurs saisonniers. Pour pallier cette pénurie de main-d'oeuvre, Pôle Emploi organise des sessions de recrutement express. 

Par AR

Quelques minutes d'entretien, et hop, le job est dans la poche ! Pour Caroline Langlais, qui n'a jamais travaillé dans les vignes, ce sera une première : elle vient d'être recrutée pour faire les vendanges à Monbazillac. 

Comme elle, une centaine de chercheurs d'emploi participent à une matinée de job-dating organisée par Pôle Emploi, à la rencontre de 24 viticulteurs. Mais les candidats ne sont pas assez nombreux : 300 offres restent à pourvoir dans le secteur. 

Comment expliquer l'insuffisance de main-d'oeuvre ? "Le Monbazillac, ce sont des vendanges spécifiques", répond Stéphane Pautrizel, viticulteur, qi poursuit :  "On ne vendange pas dix jours d'affilée [...], donc pour ceux qui sont un peu éloignés, ce n'est pas évident". 
 
Périgord : à Monbazillac, pénurie de main-d'oeuvre à quelque jours des vendanges
Intervenants : Caroline Langlais, À la recherche d'un emploi, Stéphane Pautrizel, Viticulteur, Patrick Carraro, Viticulteur Equipe : ARNOULD Elsa, ROUSSEL SAX Delphine Montage : PELÉ Floriane

"Je viens chercher dix personnes, je n'en ai que trois", s'inquiète Patrick Carraro. "Jusque-là, ce sont des gens qui n'ont pas d'expérience en vendanges manuelles. Mais s'ils ont la motivation..." Il ne lui reste que quelques jours pour compléter son équipe : les vendanges débuteront le 25 septembre. 
 

Sur le même sujet

Blocage de la zone commerciale à Lescar par les "gilets jaunes"

Les + Lus