Périgueux : à l'école de rugby, on met le paquet sur la sécurité

L'école de rugby du CA Périgueux compte près de 170 licenciés pour la saison 2019/2020 / © France 3 Périgords
L'école de rugby du CA Périgueux compte près de 170 licenciés pour la saison 2019/2020 / © France 3 Périgords

Alors que se tient en ce moment la Coupe du monde de rugby au Japon, rencontre avec les jeunes de l'école de rugby du CAP, dont l'équipe fanion évolue en Fédérale 2. Le club se relève peu à peu après avoir subi une perte importante du nombre de ses licenciés, comme partout en France.

Par Maria Laforcade

La pluie ne cesse de tomber sur Périgueux mais il en faut beaucoup plus pour les décourager. "J'adore ce temps. C'est ce que je préfère pour jouer au rugby", glisse même Antoine, casque sur la tête et maillot de l'Equipe de France sur le dos.

Ils sont plusieurs dizaines de jeunes rugbymen à se partager le terrain du stade Roger Dantou tous les mercredi après-midi.

Au total, l'école de rugby du CA Périgueux compte près de 170 licenciés cette saison, c'est 20 de plus que l'an dernier. Un soulagement pour les dirigeants du club périgourdin qui luttent depuis deux ans pour faire revenir des jeunes dans leur structure.

Eux aussi ont subi de plein fouet le désamour des jeunes - et de leurs parents - pour le rugby. 10% de licenciés en moins en deux ans dans le pays selon la Fédération française de rugby. La France, jadis premier pays de rugby en nombre de licenciés, est aujourd'hui le quatrième.

La sécurité avant tout

Même constat au CA Périgueux depuis dix ans. Le club s'est donc lancé dans une vaste opération séduction auprès des jeunes, à travers des initiations dans les écoles par exemple.

Mais surtout, l'encadrement de l'école de rugby a intégré à sa formation ce qu'on appelle désormais le "rugby éducatif" : faire acquérir d'entrée aux débutants les gestes et les postures qui permettent de minimiser les blessures et de limiter l'impact physique

Dès 8 ans, il faut donner les bonnes habitudes. Apprendre à plaquer correctement, bien positionner son dos, son épaule et sa tête. Des petites choses qui leur donnent confiance, même quand ils affrontent des jeunes plus grands et plus costauds qu'eux - Richard Laroumagne, responsable sportif de la catégorie moins de 12 ans.

Car c'est bien cela qui a fait fuir un grand nombre de jeunes - et leurs parents avec - des terrains de rugby : la multiplication d'accidents graves, parfois mortels, et plus généralement la vision d'un rugby professionnel de plus en plus accès sur la confrontation physique, et non plus sur l'évitement.

Les dirigeants du CA Périgueux tentent donc de se défaire de cette image pour attirer de nouveaux joueurs. Un travail de fond qui commence à payer, surtout s'ils reçoivent l'aide de l'équipe nationale. Car les clubs de football pourraient en témoigner, il n'y a pas mieux qu'un titre de champions du monde pour gagner quelques licenciés.


-> Regardez le reportage de France 3 Périgords - Maria Laforcade et Christophe Brousseau
 

Périgueux : à l'école de rugby, on met le paquet sur la sécurité

Sur le même sujet

Les + Lus