Recyclage en Dordogne : mais où vont nos poubelles jaunes ?

© Elsa Arnould - France 3 Périgords
© Elsa Arnould - France 3 Périgords

La Dordogne est à la pointe dans le domaine du tri et du recyclage ! En France, c’est même l’un des premiers départements à trier tous les types de plastique.

Par Elsa Arnould

Avec la modernisation de ses centres de tri, la Dordogne est précurseur en matière de recyclage. C’est même l’un des premiers départements à avoir étendu ses consignes de tri du plastique : tous les emballages plastiques sont acceptés dans les sacs jaunes.

Exemplaire, le Périgord s’inscrit parfaitement dans les objectifs fixés par la loi de transition énergétique, qui prévoit de réduire de 50% la quantité de déchets enfouis d'ici 2025. Diminuer les sacs noirs au profit des sacs jaunes, un moyen efficace pour lutter contre le sixième continent, dramatique pour l’environnement.


Où vont nos sacs jaunes ?

Papiers, journaux, boîtes en métal, emballages plastiques… Tous nos déchets recyclables, glissés dans les fameux « sacs jaunes », sont acheminés chaque jour vers un centre de tri. Il en existe deux en Périgord : l’un est en Périgord Noir à Marcillac-Saint-Quentin, l’autre à Coulounieix-Chamiers.

Une fois collectés, les détritus sont acheminés vers un centre de valorisation des déchets. S'en suit alors un long parcours semé d'obstacles pour le contenu de nos sacs jaunes. D'immenses machines automatisées classent les déchets par taille et par type de matériau. L'aluminium est isolé grâce à un dispositif aimanté. La main de l’homme intervient en toute fin de chaîne, en salle de tri manuel.

Dans cette pièce, les agents corrigent toutes les erreurs de tri de la machine. Afin d’être recyclés de façon optimale, les résidus plastiques sont triés et divisés en quatre catégories : les bouteilles d’eau, les bidons, les barquettes et les films.

Une fois assemblées et compactées, ces différentes résines de plastique partiront chez des repreneurs pour être recyclées et connaître une seconde vie. Les bouteilles d’eau iront dans une usine près de Bayonne ; le reste partira en Espagne pour être transformé en fibres synthétiques.

Recyclage en Dordogne : mais où vont nos poubelles jaunes ?

 

Sur le même sujet

Plein Phare avec Marius Trésor

Les + Lus