Service Public : les postiers de Dordogne de plus en plus inquiets

© France 3 Périgords - Philippe Niccolaï
© France 3 Périgords - Philippe Niccolaï

La journée d'action est nationale mais en Dordogne les postiers se disent particulièrement préoccupés par l'avenir de leur service public. Une pétition et des tracts ont été distribués à Thenon où la CGT a appelé la population à défendre son service public.

Par Pascal Faiseaux

Des fermetures partielles, totales, en demi-journées, quelques heures, quelques jours... de quoi décourager l'usager / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï
Des fermetures partielles, totales, en demi-journées, quelques heures, quelques jours... de quoi décourager l'usager / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï

Des heures de coupure imposées et non payées aux facteurs, un service au public de plus en plus succinct et toujours plus de bureaux de poste fermés en Dordogne, voilà ce que dénonçait entre autres le syndicat CGT aujourd'hui dans les rues de Thenon.

Inquiétude à tous les étages


La présence postale, le métier de facteur, le devenir des bureaux de poste, autant de motifs d'inquiétude pour des facteurs qui constatent, impuissants, la mutation de leur activité.

30 ans de privatisation rampante


Dans leur tract, le rappel d'un processus qui a été initié il y a maintenant presque trente ans. Celui qui tends vers la privatisation totale de l'entreprise. En 1990 la transformation de la Poste en établissement industriel et commercial, 20 ans plus tard en SA, puis le transfert progressif de la majorité du capital vers la Caisse des Dépôts et Consignation. Cet organisme financier de l'Etat pouvant logiquement agir comme un actionnaire privé en accentuant les exigences de rendement.
Le tract et les chiffres avancés par le syndicat FAPT CGT pour justifier leurs grandes inquiétudes sur l'avenir du Service Public de la Poste / © France 3 Périgords
Le tract et les chiffres avancés par le syndicat FAPT CGT pour justifier leurs grandes inquiétudes sur l'avenir du Service Public de la Poste / © France 3 Périgords

Déposséder les communes de leurs prérogatives

Ils dénoncent aussi la préparation du nouveau contrat qui lie la Poste, l'Etat et l'Association des Maires de France et qui tend à déposséder ces derniers de leurs prérogatives.

Déshabituer l'usager... et justifier les fermetures

Et le syndicat CGT FAPT de rappeler que 2 300 bureaux de poste, en zone rurale comme en ville sont menacés. Menacés de fermeture pure et simple, mais aussi de fermetures partielles, quelques heures par-ci, quelques jours par-là, l'été, pendant les vacances.
Une stratégie de l'Etat selon eux pour "déshabituer" l'usager à les utiliser et les diriger vers les bureaux restant ouverts, et justifier leur fermeture par une baisse de fréquentation.

Jointe au téléphone par notre équipe, la direction régionale de La Poste n'a pas souhaité s'exprimer.
 
Une pétition pour informer le public des menaces qui pèsent sur leur service public / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï
Une pétition pour informer le public des menaces qui pèsent sur leur service public / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï
Les postiers de Dordogne concernés par la disparition des Services Publics
Journée nationale d'action à la Poste pour la protection des services publics. Dans les zones rurales de Dordogne on se sent particulièrement concerné par ce mouvement et les menaces de disparition du service public postal - France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Christophe Brousseau

Sur le même sujet

Les Carrelets de Garonne, un marathon fluvial en palmes et en eaux vives

Les + Lus