Cet article date de plus de 3 ans

A La Tour Blanche (24) un allemand se paye la vie de château : 10 ans de travaux au programme !

Il est magnifique... et en ruine ! Le château de la Tour Blanche, à 45km au sud d'Angoulême, à 35km de Périgueux et à 15km de Brantôme est majestueux et chargé d'histoire. Il vient d'être racheté et son nouveau propriétaire promet de lui redonner vie. Un gros chantier
Peter Overlack, heureux nouveau propriétaire du château de la Tour Blanche
Peter Overlack, heureux nouveau propriétaire du château de la Tour Blanche © France 3 Périgords - Bruno Ardouin & Pascal Tinon
Comme souvent, le château est situé sur un endroit stratégique, probablement à l'emplacement d'un ancien oppidum du 1er siècle, un espace public aménagé, voire fortifié. 10 siècles plus tard, il aurait accueilli une première bâtisse de bois, avant qu'au 13ème siècle un vrai château de pierre doté d'un donjon y voit le jour.
Occupé par les Anglais, libéré par Du Guesclin, siège d'une baronnie, il était une enclave Angoumoise en terre périgourdine. Bref une longue et complexe histoire qui l'amènera en 1906 à être classé aux monuments historiques.
durée de la vidéo: 01 min 55
Le château de La Tour Blanche racheté ©France 3 Périgords

Dès lors, le Château de la Tour Blanche aurait pu vivre une paisible histoire, si, en 1970 il n'avait été détruit par un incendie. Et en 2015, encore plus dramatique, un deuxième incendie ravage d'autres parties de la bâtisse et la propriétaire décède dans le sinistre. Et depuis, il trônait toujours fièrement sur une butte aplanie au pied laquelle coule le petit ruisseau de La Julie. Une écrasante masse quadrangulaire flanquée d'un énorme donjon, d'une tour carrée qui vous replonge au moyen-âge dès le premier regard. Le château de la Tour Blanche est l'un des plus imposant du département.
Et c'est ce qui a séduit Peter Overlack. Cet entrepreneur et homme d'affaire allemand passait là par hasard lorsqu'il est tombé sous le charme... Le chantier ne lui fait pas peur, il en est à sa deuxième restauration de château. Il estime le chantier a une petite décennie, à la grande satisfaction du maire des lieux, heureux de voir revivre l'endroit.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture patrimoine