• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le youtubeur périgourdin Seb La frite au Bengladesh pour aider les Rohingya

© Youtube
© Youtube

A l'initiative d'Omar Sy, plusieurs artistes sont actuellement au Bengladesh pour récolter des fonds et venir en aide aux Rohingya. Parmi eux, le youtubeur périgourdin Seb Lafrite.

Par Maïté Koda

"L'histoire du rap", "Vivre avec son père", "20 remarques nulles", les vidéos de Seb Lafrite, originaire de Périgueux,  cumulent chacune plusieurs millions de vues. Le ton est léger et humoristique, les vidéos sont montées et réalisées avec soin, pour le plus grand bonheur de ses 3,4 millions d'abonnés.
 
 
Cette notoriété, Sébastien Frit de son vrai nom, l'a mise, avec plusieurs artistes et personnalités au service d'une cause humanitaire.
Il a rejoint la "Love army" crée par Jérôme Jarre, une personnalité des réseaux sociaux déjà à l'origine de plusieurs campagnes humanitaires. Aux côtés de l'acteur Omar Sy, de DJ Snake, ou encore de Mister V, Seb La Frite se trouve actuellement au sud du Bengladesh, dans un camp de réfugiés rohingyas.
 
 

"Notre objectif, c'est qu'ils se fassent entendre"

"C'est le peuple le plus persécuté du monde, explique Seb la Frite dans une vidéo postée sur Twitter. Ils sont apatrides, et en exode massif depuis quelques mois (…) On a décidé de se réunir tous ensemble pour venir à leur rencontre et comprendre le détresse… Notre objectif c'est d'être leur micro, et qu'ils se fassent entendre"
 

 

Cagnotte en ligne

Outre la diffusion de vidéos , la Love army a également créé une cagnotte en ligne pour récolter des fonds et venir en aide aux réfugiés Rohingyas. Objectif : 1 millions de dollars.
 

Victimes d'"épuration ethnique"

Les Rohingyas de Birmanie, musulmans, pris pour cible à la fois par l'armée birmane et les milices bouddhistes, sont victimes de discriminations et de violences qualifiées par l'Onu "d'épuration ethnique".
Plus de 620 000 d'entre eux ont fui la Birmanie pour le Bengladesh, où ils survivent dans des camps précaires et surpeuplés, sur fond de grande misère et de menaces sanitaires.

Sur le même sujet

L'entreprise Fautras de Montcaret

Les + Lus