Gardiens de prisons : "A Neuvic, les détenus nous jettent les repas à la figure !"

Publié le Mis à jour le

Un passe-plat. Voilà l'une des demandes des gardiens de prison de Neuvic qui manifestaient à nouveau aujourd'hui à Périgueux. Des hommes lassés d'être insultés, bousculés par des détenus de plus en plus jeunes et incontrôlables. Les propositions du gouvernement ne suffisent pas à les rassurer

Pour FO et la CGT, les propositions de la Chancellerie sont loin de résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les gardiens de prison. Interview de Thierry Dumonteil, secrétaire local FO centre pénitentiaire de Neuvic ©France 3 Périgords




Une semaine après avoir bloqué l'accès à leur établissement, une vingtaine de gardiens de prison de Neuvic étaient à nouveau dans les rues ce mardi. Car si le syndicat majoritaire Ufap-Unsa a accepté de signer l'accord présenté par la chancellerie, certains gardiens de la base, soutenus par la CGT et FO le refusent toujours. 

Rassemblés devant le tribunal de Périgueux, ils exposaient ce matin les raisons de cette insatisfaction et de leur colère. Provocations, insultes, crachats, agressions physiques, radicalisation, impossibilité de recrutement, nuisances des rythmes imposés sur la vie personnelle, les propositions gouvernementales leurs semblent bien insuffisante devant l'ampleur du malaise...



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité