Photos. Vue du ciel, la Dordogne révèle ses plus beaux paysages

Depuis janvier, Jocelyn de Lagasnerie capture le patrimoine de la Dordogne depuis le ciel, grâce à un drone. Une manière de découvrir le département autrement.

Un château de Montbazillac, à la tombée de la nuit, rappelle des paysages de contes.
Un château de Montbazillac, à la tombée de la nuit, rappelle des paysages de contes. © Déclic et Décolle
Il est 6h du matin. Dans 41 minutes exactement, le soleil pointera le bout de son nez. Un instant unique et éphémère avec lequel joue Jocelyn de Lagasnerie, photographe de drone. “Ce que l’on recherche, c’est les cinq minutes qui vont précéder le soleil, avec l’aube, dont les batiments vont capter la lumière."

Un pied en Périgord, l’autre dans le monde entier, Jocelyn de Lagasnerie a sillonné la planète à la recherche de la beauté des paysages. “Des bleus lagons aux verts vallons, mes yeux ont toujours été bercés par de sublimes paysages”, explique le photographe. Il a été missionné  cette année par le comité de tourisme de Dordogne pour immortaliser le Périgord.

► Reportage d'Elsa Arnould et Bertrand Lasseguette
Les plus beaux paysages de Dordogne vus du ciel ©France 3 Aquitaine

Deux amours, deux passions

Cet ancien éditeur, a fondé, en janvier dernier, Déclic et Décolle, son entreprise de photographie et de solutions de drone de la région. Déclic, pour la photo ou la vidéo, et décolle, pour le drone.

Le goût de la photographie, Jocelyn l’a reçu de son père, photographe amateur et amoureux de l’art. “J’ai en mémoire le son de l’obturateur, les odeurs de révélateur, et la lumière rouge de la chambre noire”, se rappelle-t-il.
La cathédrale Saint-Front de Périgueux, au point du jour.
La cathédrale Saint-Front de Périgueux, au point du jour. © Déclic et Décolle
Mais une deuxième passion est venue s’immiscer : l’aviation. Avant d’obtenir son brevet de pilote de drone, Jocelyn de Lagasnerie photographiait les paysages, depuis un hélicoptère.

“Le drone me permet avant tout de réaliser mon rêve d’enfance : contempler la terre depuis le ciel”, reconnaît-il.
Le chateau de Puyguilhem a été photographié par le drone de Jocelyn de Lagasnerie.
Le chateau de Puyguilhem a été photographié par le drone de Jocelyn de Lagasnerie. © Déclic et Décolle


Vue d’oiseau

Désormais, il s’envole virtuellement pour capturer une Dordogne particulière. “C’est une véritable extension de mon bras. Cet outil permet de révéler notre merveilleux patrimoine et la manière qu’il a de se fondre dans le paysage”, analyse le photographe.

Chateaux de Biron, Milandes, Beynac, Commarque, le patrimoine périgourdin n'échappe pas au drone du photographe.
Château des Milandes ©Déclic et Décolle
De ces balades aériennes, Jocelyn de Lagasnerie en tire des clichés travaillés et  “inédits” selon le photographe, qui confesse “aimer sublimer ce qui est beau”.
L'abbaye de Cadouin, rarement vue sous cet angle.
L'abbaye de Cadouin, rarement vue sous cet angle. © Déclic et Décolle
La ville de Bergerac, encore endormie.
La ville de Bergerac, encore endormie. © Déclic et Décolle
Brantôme en Périgord ©Déclic et Décolle
 
La Roque-Gageac se dévoile dès qu'on prend de la hauteur.
La Roque-Gageac se dévoile dès qu'on prend de la hauteur. © Déclic et Décolle
D'en haut, le château de Beynac surplombe les environs.
D'en haut, le château de Beynac surplombe les environs. © Déclic et Décolle

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
photographie culture art patrimoine paysages
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter