Périgord : à Sarlat, les restaurateurs préparent 200 repas de fête pour les plus démunis

Publié le Mis à jour le
Écrit par MK avec Philippe Niccolaï

Ils et elles sont huit. Restaurateurs de profession, installés dans le Sarladais, tous se sont réunis dans les cuisines de l'école Ferdinand Buisson de Sarlat, avec un objectif : préparer des repas pour les plus démunis.

En ce début de semaine, le chef Pascal Planet est aux fourneaux. Il émince et fait revenir des champignons de Paris pour un velouté. Les gestes sont habituels, le lieu l'est un peu moins. Comme sept autres restaurateurs du Sarladais, Pascal Planet se trouve dans les cuisines de l'école Ferdinand Buisson à Sarlat. Il est venu sur son temps libre préparer des repas pour les personnes dans le besoin.

"Pas facile pour tout le monde"

"C'est normal. Aujourd'hui, c'est mon jour de repos, on m'a posé, la question, je suis venu", répond-il en toute simplicité, heureux d'être solidaire. "Quand on peut le faire, il faut le faire. On sait bien que ce n'est pas facile pour tout le monde".

A ses côtés, Hélène Patris, également restauratrice, s'affaire à tailler des pommes de terre. Elle vient tout juste de rejoindre la brigade, mise en place l'an dernier. "C'est un travail collectif, on rencontre d'autres chefs et restaurateurs, on passe un bon moment ensemble et on fait plaisir aux gens", résume-t-elle, ravie de l'expérience.

Voir le reportage de France 3 Périgord

Soutien de la municipalité et des associations

L'initiative a été lancée en 2020, alors que les restaurants étaient fermés pour cause de crise sanitaire. Les restaurateurs de Sarlat, avec le soutien de la mairie ont alors eu l'idée de cuisinier pour les plus démunis. Au menu de la distribution de ce jeudi : velouté de champignon, truite gravelax, caille farcie, pomme sarladaise truffée et bûche. 
Le
 Secours populaire, le secours catholique, les Restos du Cœur, l'association Escale et le centre intercommunal d'action sociale ont participé à l'opération.
 Et c'est la municipalité qui fournit à la fois les locaux et les matières premières.

"Depuis l'an dernier, les solidarités se sont renforcées, se réjouit Jean-Jacques de Peretti, le maire de Sarlat-la-Canéda. La ville apporte les moyens, mais ce sont les personnes qui font les choses".

200 repas distribués

Les bénéficiaires sont identifiés par les associations. Parmi eux, se trouvent Mustapha Zouaoui, vendeur sur les marchés, sa femme et leurs trois enfants. Toute la famille qui a déjà peu déguster un repas de la brigade l'an dernier.

"Ils sont parfaits, ils nous offrent de bons repas, ils sont bien organisés, il y a même des gâteaux et des desserts. On attend le jour de la distribution maintenant. Cette solidarité, cette humanité, pour la période de fête, c'est vraiment bien", reconnaît-il.

Au total, ce sont 200 repas qui seront offerts aux personnes dans le besoin ce jeudi. Et l'initiative pourrait se renouveler. "Si l'an prochain, il faut le faire, on essaiera de monter un peu plus haut", promet le maire de Sarlat.