• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE
Cap sud ouest, Au temps des romains ! l'intégrale

La Nouvelle-Aquitaine regorge de vestiges gallo-romains , une période passionnante où les tribus Gauloises côtoyaient l'empire romain ! 

Par Sylvie Ginestière

Du site des Cars dans la montagne corrézienne aux Thermes de Cassinomagus en Charente en passant par Limoges et Périgueux, Cap Sud Ouest vous invite à voyager dans le temps au temps de nos ancêtres gallo romains, une période qui a profondément marqué nos territoires et nos cultures.
Car il faut bien l’admettre, nous avons une image quelque peu déformée de la conquête de la Gaulle. Certes, il y eut des combats, des résistances, mais après la défaite de Vercingétorix face aux armées de Jules César, les tribus celtes vont rapidement trouver beaucoup d’intérêt à vivre à la façon des romains…

Pour commencer, nous prenons une direction qui peut paraître, à première vue,  surprenante : le plateau de Millevaches, à 850 mètres d’altitude.  Un territoire réputé pour ses grands espaces, sa nature exubérante, mais pas vraiment pour ses vestiges gallo-romains. Et pourtant, le site des Cars sur la commune de Saint Merd les Oussines est un témoignage aussi rare qu’essentiel de l’implantation de cette civilisation dans la montagne limousine.
Claire Termanini, directrice du musée Vazeilles –Meymac nous aide à lire les vestiges de ce site exceptionnel.
Le Site des Cars

Après la campagne la ville…Direction Périgueux, l’une des plus importante cité gallo-romaine de l’Aquitaine, où des archéologues ont mis au jour une importante domus richement décorée.
Elisabeth Penisson directrice du Musée Vesunna, conçu par Jean Nouvel, nous explique pourquoi étudier cette période présente un intérêt non seulement historique mais aussi sociétal. … Mais comment se rendre compte de l’importance de cette période quand les traces ont totalement disparues.
C'est en compagnie d'achéologues que nous poursuivons l'aventure, comment et pourquoi  travaillent-ils ?
Démonstration à Limoges. Christophe Maniquet, archéologue à l’INRAP,  est en charge de réaliser un diagnostic dans le jardin Saint Eloi situé au nord de la ville. On doit construire ici skate park. Christophe doit vérifier que ce projet n’endommage pas de précieux vestiges qui se trouvent sous nos pieds, les arènes gallo romaines de Limoges. Combien d’habitants d’aujourd’hui  savent que Limoges n’existerait pas sans les romains. La ville, baptisée Augustoritum, a en effet été créé  ex nihilo vers l’an 10 av JC par l’Empereur Auguste. En construisant  une capitale pour le peuple celte des Lémovices, il posait les fondations d’une civilisation  gallo-romaine… Si Rome a durant plus de 300 ans régné sur un empire qui allait de la Grande Bretagne à l’Afrique, de l’Espagne à la Turquie, elle ne le doit pas qu’à la puissance de son armée. On peut presque parler d’une colonisation « en douceur », économique, politique et culturelle.

Pour comprendre pourquoi les élites gauloises ont très vite adopté les modes de vies des " envahisseurs ", nous prenons la direction de Cassinomagus,  à côté du village de Chassenon, en Charente. Sandra Sicard, archéologue départementale nous fait découvrir les thermes les mieux conservés de France, les plus monumentaux…
Cassinomagus

 

Les travaux illéguax ont repris au lac de Caussade