• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Cap Sud Ouest

Dimanche à 12h55
Logo de l'émission Cap Sud Ouest

VOIR ou REVOIR : Angoulême, la cité de l'image

© France 3 Nouvelle-Aquitaine
© France 3 Nouvelle-Aquitaine

Rendez-vous à Angoulême, cette ville aux rues illustrées par d'immenses fresques, où se côtoient les toutes premières BD comme les dernières technologies en matière de création de l'image, révèle bien des talents !

Par Sylvie Ginestière

Avec ses 27 fresques recouvrant ses murs, Angoulême s’affiche fièrement comme la capitale de la bande dessinée. Un endroit incontournable pour tous les amoureux de ce qu’on appelle le 9ième art.
Angoulême, un talent pour l'image

La Cité Internationale de la Bande Dessinée est un complexe qui à lui seul illustre à quel point Angoulême a lié son destin à l’image. Installés dans des anciens chais industriels du XIXe siècle : une bibliothèque, riche de 40 000 références ; mais aussi un campus universitaire, des studios d’animation. Et bien sûr, un musée entièrement consacré à la BD, le plus grand d’Europe.
Avec Pierre Lungheretti, le Directeur général de la Cité Internationale de la BD, Eric pénètre dans les réserves du musée, interdites au public. Ici, sont conservées les plus grandes collections patrimoniales d’Europe : 13 000 planches originales et 250 000 imprimés patrimoniaux.

Depuis sa création en 2002, la Maison des auteurs a accueilli en résidence 250 auteurs de BD. Eric y rencontre une jeune belge, Mathilde Van Gheluwe. Pour elle, être installée durant quelques mois à Angoulême est une véritable chance qui lui permet de terminer son ouvrage dans les meilleures conditions, entourée de nombreux autres auteurs venus du monde entier. Car ici, 70% des résidents sont étrangers, originaires de toute l’Europe mais aussi des Etats-Unis, du Japon ou encore d’Inde.

Avant d’être la capitale de la bande dessinée et de l’image, Angoulême fut, grâce au fleuve Charente et ses affluents, une zone industrielle importante. Usines de tissage, imprimeries, et surtout papeteries, comme le Moulin du Verger, situé à Puymoyen.  Bâti en 1539, modernisé au XVIIe siècle, le Moulin, classé monument historique, et l’un des derniers en France à produire du papier. Maître papetier, Jacques Bréjoux partage sa passion avec Eric.

Créé en 1997, le Pôle Magelis est un lieu dédié au développement économique de la filière image, sous toutes ses formes, du dessin à l’animation. Le campus accueille plus de 1 000 étudiants dont ceux de de l’ENJMIN. Cette école, installée dans l’ancienne papeterie du Nil, est dédiée à la création de jeux vidéos. Cofondée avec l’Ecole Nationale des Arts et Métiers, l’ENJMIN est une véritable « usine à  talents » !
 

Challenge Cup : le Stade Rochelais se déplace à Newcastle