Cap Sud Ouest

Dimanche à 12h55
Logo de l'émission Cap Sud Ouest

Cap sud ouest : Charente-Maritime, un festin de pierres

Château de La Roche Courbon / © Eric Perrin
Château de La Roche Courbon / © Eric Perrin

Voici l’histoire d’une pierre calcaire qui fit la prospérité de toute une région : des Carrières sauvegardées, le château de La Roche Courbon  ou encore Les Lapidiales, un site dédié à l’expression artistique dans une ancienne carrière, en sont les témoins.

Par Sylvie Ginestière

Le fleuve Charente a été durant des siècles un axe économique majeur en permettant l’exportation des deux richesses de la région : les eaux de vie et la pierre. Aujourd’hui, Eric Perrin vous emmène à la découverte de l’histoire de cette pierre, grâce à laquelle la Saintonge a connu la prospérité. Exploité depuis l’Antiquité, ce calcaire de grande qualité a fait rayonner la réputation de cette région dans toute l’Europe, puisqu’on retrouve même des pierres de Saintonge dans les quais de Londres.

Guidé par Stéphane Majeau, Eric s’aventure dans une des carrières les plus prestigieuses : Crazannes.
Ce petit-fils de carrier, qui s’est battu pour la sauvegarde de ce site, aujourd’hui transformé en Pôle Nature et accessible au public, nous raconte l’histoire économique et sociale d’un territoire.
Carrières de Crazannes

Le calcaire représente 70 % du volume extrait des carrières françaises. Son grain, sa teinte, font partie de l’identité visuelle de la Nouvelle-Aquitaine. Ce calcaire a permis la construction de nombreux édifices, comme le château de la Roche Courbon, situé sur la commune de Saint-Porchaire, à une demi-heure de Rochefort. La propriétaire, Christine Sébert Badois, nous ouvre les portes de ce château familial.
Château de La Roche Courbon

Les pierres ne servent pas qu’à construire, elles sont aussi un support pour l’expression de talentueux artistes. A Port d’Envaux, au bord du fleuve Charente, Eric rencontre Sylvie Berry. Diplômée des Beaux-Arts, elle est venue s’installer ici par amour de la pierre charentaise. En 2001, elle a fait une incroyable rencontre avec un lieu unique en France, les Lapidiales.
C’est Alain Tenenbaum, à la fois sculpteur, homme de théâtre, décorateur, comédien, qui a imaginé, dans une carrière abandonnée, un espace de création où des sculpteurs, venus du monde entier, s’expriment à même les parois de la carrière.  Ce musée à ciel ouvert est en accès libre et gratuit
Les lapidiales