• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Cap Sud Ouest

Dimanche à 12h55
Logo de l'émission Cap Sud Ouest

VOIR OU REVOIR Cap Sud Ouest, la Creuse au fil des Arts

Eglise de Sous Parsat, peinte par Gabriel Chabrat. / © Eric Perrin
Eglise de Sous Parsat, peinte par Gabriel Chabrat. / © Eric Perrin

Plongez dans l'univers de la tapisserie, un art ancestral résolument tourné vers l'avenir, s'appuyant sur la Cité Internationale d'Aubusson attirant des artistes et des oeuvres inattendues. Mais la Creuse recèle d'autres créateurs pour le moins surprenants à découvrir dans Cap Sud Ouest !
 

Par Sylvie Ginestière

La Creuse est un département rural où la nature est reine. Mais voici une autre facette de ce territoire : Un réservoir d'artistes en pleine ébullition ! 
A Aubusson, cela fait plus de cinq siècles que l’art de la tapisserie fait rayonner le nom de la ville dans le monde entier. Pratiquée ici depuis le Moyen Âge, la tapisserie a connu un fort développement au 17ième siècle quand Colbert, ministre de Louis XIV, octroya aux ateliers de la ville le label de manufacture royale. En 1860, la ville comptait 8 000 habitants, deux fois plus qu’aujourd’hui, dont 2 500 lissiers. Fin 19ième, début 20ième siècle, d’immenses usines voient le jour. On y fabrique, en plus des tapisseries traditionnelles, des tapis de sol, de façon industrielle.
Aubusson, l'art de la tapisserie

Eric se rend dans les ateliers de la manufacture Robert Four, la plus importante encore en activité. Il y rencontre le teinturier, Stéphane Pommereul. Car pour réaliser avec de la laine de véritables tableaux, il faut avoir à disposition une grande palette de couleurs. Sylvie Chazeaux, elle, est lissière depuis 40 ans, passionnée par ce métier qui permet de faire le pont entre tradition et modernité.
En 2016, les anciens locaux de l’Ecole Nationale d’Art Décoratif d’Aubusson se transforment en Cité internationale de la tapisserie, avec pour objectif de dépoussiérer l’image de la tapisserie. Pari réussi, notamment grâce à la création en cours de 14 tentures originales tirées de l’œuvre graphique d’un artiste de renommée mondiale, Tolkien, l’auteur de la trilogie du « Seigneur des Anneaux ».
L’une des missions de la Cité internationale de la tapisserie est de transmettre ce savoir-faire. Cela faisait plus de 20 ans qui n’y avait plus de formation. Depuis 5 ans,  des élèves, venus de toute la France, apprennent ces techniques plusieurs fois centenaires.
On aurait tort de croire que la modernité n’est réservée qu’aux grandes métropoles. Eric a rendez-vous à Sous-Parsat, village de 137 habitants, avec le peintre creusois Gabriel Chabrat. En poussant les portes de la petite église du village, c’est un véritable « choc visuel » qui attend Eric... Les murs de l’édifice religieux sont entièrement recouverts de peintures représentant l’Ancien et le Nouveau Testament. C’est en 1985 que Gabriel Chabrat s’est lancé dans cette aventure hors du commun. Il lui a fallu plus de 10 ans de travail pour réaliser son grand œuvre.
Gabriel Chabrat, un peintre extravagant

L’art peut-il être un moteur de développement ? Sans aucun doute. Notamment quand des artistes redonnent vie à des lieux voués à l’abandon. Illustration à Felletin, l’autre grande ville de la tapisserie, à 10 kilomètres d’Aubusson. C’est dans le quartier de la gare, totalement abandonné, que depuis quelques années un village d’artistes a vu le jour. Vincent Dubourg  fut le tout premier à investir les lieux. Il y a 20 ans, son immense atelier était une ruine. Vincent fait ce qu’on appelle de la « sculpture fonctionnelle » ou « design art ». Il expose et vend dans le monde entier : New York, Dubaï, Miami, Paris, Londres. Mais tout est créé ici, à Felletin…

Cap sur la Creuse , un pays d'artistes !
 

Cap Sud Ouest : La Creuse au fil des Arts, l'intégrale