• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Dimanche en politique - Poitou-Charentes

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique - Poitou-Charentes

Patrick Guilloton et Laurent Mauduit | Dimanche 23 octobre

En 2016, quels sont les rapports entre la Presse et le monde politique ? Peut-on tout dire, tout écrire ? Où en est l’indépendance des journalistes face au monde économique ?

Par Caroline Hubert

Revoir l'émission

Pour en parler, cette semaine, Jérôme Vilain reçoit deux de ses confrères :

Patrick Guilloton, ancien journaliste à Sud-Ouest et auteur de « La princesse Royal ».
Une enquête implacable. Pour les Français qui ne la connaissent qu'à travers les médias, Ségolène Royal est une politicienne affichant un sourire éclatant et enjôleur faisant montre, parfois, d'un humour taquin sur les plateaux de télévision. Pour ceux qui ont été amenés à la côtoyer, cette femme à l'ambition dévorante est aussi une personne autoritaire et cassante, régnant sur des obligés dévoués à sa cause. L'essentiel de ses compétences demeure une science maîtrisée de la communication. Elle lui offre une mise en lumière permanente, permettant de jeter un voile épais sur d'innombrables échecs, en particulier durant ses dix années de présidence de la région Poitou-Charentes, une collectivité dont elle a fait une rampe de lancement susceptible de satisfaire ses visées nationales.


Laurent Mauduit, co-fondateur de Médiapart et auteur de « Main basse sur l’information ».
Alors que le Conseil national de la résistance espérait, à la Libération, que la France se dote d’une presse indépendante des « puissances financières », celles-ci contrôlent désormais presque tous les médias. Et la normalisation économique se double fréquemment d’une normalisation éditoriale, quand il ne s’agit pas d’une censure pure et simple. De Canal+ à France Télévisions, en passant par M6 ; de Libération au Monde, en passant par Le Parisien, Laurent Mauduit mène l’enquête sur la reprise en main dont toute la presse, ou presque, a fait l’objet ces dernières années. Pour comprendre la gravité de cette mise sous tutelle, il nous invite aussi à nous replonger dans les combats démocratiques en faveur d’une presse libre et indépendante qui, de 1789 à nos jours, ont secoué la France.

Magazine réalisé par Raphaël Gaborieau.

Les réalisateurs veulent créer leur syndicat