• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La France en Vrai

Le lundi à 23h05, deux documentaires de 52 minutes racontent la vie des régions de France 3.
Logo de l'émission La France en Vrai

La dernière d'entre elles, un documentaire sur la dernière survivante d’Auschwitz-Birkenau

Rosette, la dernière d'entre elles / © Denis Adam de Villiers (France Télévisions)
Rosette, la dernière d'entre elles / © Denis Adam de Villiers (France Télévisions)

À partir de fragments disséminés, le film, à travers la voix de Rosette, retisse le récit d’un petit groupe de femmes indéfectiblement liées par le destin, toutes revenantes d’Auschwitz Birkenau.

Par Caroline Hubert

Certaines d'entre elles ont écrit leurs premiers témoignages quelques jours seulement après leur retour en France.

La dernière d’entre elles, c’est Rosette. Elle a aujourd’hui 94 ans…

Rosette a eu 20 ans dans le camp en 1944. Elle n’a pas écrit et a préféré se taire pendant plus de soixante ans. Je lui ai donné le texte de son amie Fernande qu’elle ne connaissait pas. Arrivera t-elle à le lire ? Entre l’exhumation de ces premiers récits et la présence singulière de Rosette, à l’heure de la disparition des derniers témoins, le film interroge au plus intime ce qu’il nous reste d’Auschwitz.

"C’est un texte manuscrit d’une cinquantaine de pages, dont les lignes serrées emplissent tout l’espace des feuillets jaunis. C’est celui de ma grand-mère paternelle Fernande. C’est la seule chose que je connaisse d’elle.

3 Juillet 45… Seulement deux mois après son retour de déportation, Fernande jette sur le papier les détails brûlants de son récit. Mais ce texte de feu s’arrête brutalement, sur le prénom d’une amie, Suzanne.  Son interruption a créé pour moi un manque, j’ai voulu connaître la suite de son histoire qui ne m’a pas été transmise.

La trace manquante de ma grand-mère, qui se dérobe et que je poursuis sans cesse, je l’ai retrouvée dans un petit film muet où Fernande apparaît avec des amies dans sa maison limousine. Ce petit groupe de femmes, présentes ce jour de retrouvailles du début des années 60, sont toutes des revenantes d’Auschwitz-Birkenau.

Parmi elles, j’ai fini par identifier deux autres visages : Louise et Suzanne. Comme Fernande, elles ont aussi écrit dès leur retour. Leur textes comptent parmi les rares premiers témoignages publiés dès l’après-guerre.
Comme ces femmes qui se réunissent chez ma grand-mère, j’ai voulu réunir ensemble leurs récits,  où chacune apparaït dans le témoignage de l’autre. 

La dernière d’entre elles, c’est Rosette. Le sort m’a fait un cadeau inespéré quand je l’ai rencontrée par miracle, plus de soixante-dix ans après, le jour où elle m’a dit avoir connu Fernande …« là-bas ».  
Pierre Goetschel  
 
Un film écrit et réalisé par Pierre Goetschel

Une coproduction France 3 Nouvelle-Aquitaine / Les films de l’oeil sauvage

Avec la participation du Centre National du Cinéma et de l’image animée,
Avec les soutiens de la Région Nouvelle-Aquitaine, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Fondation d’entreprise Carac, la Procirep et de l’Angoa, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, du Ministère des Armées - Secrétariat général pour l’administration - Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives.

Diffusions :
Lundi 29 avril 2019, 23h50 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine
Mardi 30 avril 2019, 0h40 sur France 3 Grand-Est

Toutes dernières heures de travail avant la fermeture définitive de l'usine France Tabac à Sarlat