Txirrita

Logo de l'émission Txirrita

Cinéma basque et latino

Tourné à l’occasion du Festival de Biarritz, et au lendemain du Festival de St Sébastien. Nous recevons quatre invités qui parleront notamment de leur passion pour le 7ème art.

Par Christophe Roux

Un sujet unique mais plusieurs invités qui s'expriment d'ailleurs en langues basque, espagnole et brésilienne, sous-titrées en français. Montrant ainsi que le basque n'est pas un facteur de repli sur soi. Idée et réalité pas toujours évidentes à partager.
BA Txirrita Cinéma basque et latino

Ion Lopez Barrena, directeur adjoint de la filmothèque d’Euskadi.

Nous abordons avec lui ce qu’est le cinéma basque. Quelles en sont les spécificités. Le rôle de la filmothèque. Et la section « Kimuak » (Les bourgeons ou jeunes pousses), présentation de courts métrages de jeunes réalisateurs basques au Festival de Biarritz. En illustration du propos de ce responsable de la cinémathèque basque, nous diffusons le reportage réalisé à l’occasion de la sortie sur les écrans français du long métrage « 80 egunean », 80 jours. Témoignage de Jon Garaño, co-réalisateur du film.

Maite Alberdi, réalisatrice chilienne, du documentaire « Los Salvavidas ».

La drôle d’histoire d’un Moniteur nageur sauveteur, qui a pour principe de ne jamais se jeter à l’eau ! Un principe. Une métaphore de l’absurdité de l’empilement de règlements au Chili ? La jeune cinéaste d’origine basque nous parle également du Chili d’aujourd’hui, 40 ans après le putsch qui renversa le président Allende.
(Entretien en espagnol sous-titré en français).

Maialen Etcheverry, adjointe au maire de Biarritz, chargée de la langue basque,

souligne les liens très forts qui existent entre le continent latino américain et le Pays basque. Le « Foro » en est la traduction la plus forte. Forum créé par le Festival de Biarritz, et désormais porté par la ville et les régions Aquitaine et Euskadi, pour développer les relations économiques, politiques et culturelles entre les continents européen et latino américain.

Wendell Bara das Olindas,* leader de « Tambores nagô »,

batucada du nord est brésilien, dont le groupe donnera une note musicale à la fin de ce Txirrita “international” !

En savoir + sur le Festival de Biarritz Amérique Latine et sur le Festival International de Saint Sébastien

Le député LREM expulsé du Sommet de l'élevage