• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Txirrita

Logo de l'émission Txirrita

Invité : le chanteur basque Michel Etcheverry

© M. Etcheverry
© M. Etcheverry

Après 30 ans de carrière, Michel Etcheverry sort en cette fin d'année son 25ème album. Il reviendra avec Allande Boutin sur son parcours artistique et ses rencontres qui l'ont enrichi au fil des années.

Par Christophe Roux


Chanteur et joueur de pelota (pilotari) Michel Etcheverry incarne l’image d’Epinal du Basque. Plus jeune d’une fratrie de quatre sportifs, chanteurs et même acteurs amateurs, Michel a décidé de devenir professionnel il y a 30 ans, relevant le pari d’une carrière qui lui offre tout de même une centaine de concerts par an, au minimum. Et qui voit en cette fin 2014, la parution de son dernier album, le 25ème de sa déjà longue et riche trajectoire.
BA Txirrita Michel Etcheverry

Ce ténor interprète des compositions en français et en basque concoctées pour lui par des auteurs comme Francis Lopez, Manex Pagola, Marcel Dabadie, Pierre André Doucet, Mixel Ducau, les inséparables Xavier Lorente et Mario Gachis, Jean-Pierre Ferlant et bien d’autres. Il reprend évidemment le répertoire de Luis Mariano, sans délaisser celui plus traditionnel de son Pays basque, qu’il a chevillé au corps.

Rencontrer Michel Etcheverry, c’est obligatoirement tendre le micro à nombre de ses amis : Robert Dufourcq avec lequel il fut champion de France en 1975, en trinquet, place libre et mur à gauche (record jamais égalé). Manex Meyzenc, directeur de la maison de disques Agorila. Pierre Lissar, autre champion de pelote à main nue. Peio Paguéguy, restaurateur du célèbre ‘Ami Jean’ de Paris des années 70 à 2000. Jean-Marie Mailharro du ‘Trinquet moderne’ de Bayonne. Car pour Michel la vie sans les amis, ne serait rien. Et puis son épouse, Anne-Marie, pour laquelle la vie avec « un artiste n’est pas (toujours) un long fleuve tranquille, mais qui n’en changerait pour rien au monde ! »

Et puis il y a Hélette. Son village natal et Aguerria, sa maison, auberge réputée aujourd’hui fermée à la suite de décès dans la famille. Une douleur pour Michel mais qui ne retient que les souvenirs heureux, tant il est résolument positif.

Dans les studios Amanita d’Anglet, Michel Etcheverry accompagné de cinq de ses musiciens nous interprètent deux chants de son dernier opus pour ce dernier Txirrita 2014. Un cadeau de Noël anticipé !

Une émission de la rédaction de France 3 Euskal Herri
préparée et présentée par Allande Boutin


A écouter 
 / © Viens dans le sud – Editions Agorila 2014







A voir 
Un site : http://www.micheletcheverry.com/

Grogne des avocats