• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Txirrita

Logo de l'émission Txirrita

Amaiur Alfaro, le skippeur intrépide

Amaiur Alfaro donne le cap à Allande Boutin / © Maryse Bergonzat
Amaiur Alfaro donne le cap à Allande Boutin / © Maryse Bergonzat

Pour ce numéro de rentrée de Txirrita, notre grillon embarque sur un voilier avec Amaiur Alfaro, skippeur et responsable d’école de voile.

Par Christophe Roux

Revoir l'émission


Pourtant rien ne le prédisposait à prendre la mer. Né à Anglet, d’une famille originaire des montagnes de Basse Navarre, il fut tout jeune un très bon joueur de pelote. Jusqu’à ce stage d’été pour découvrir la voile, offert alors par sa marraine !

Depuis, la passion de l’océan l’habite. A la suite de Joxe de Ugarte, Didier Mundutéguy ou encore Pascal Bidegorry, Amaiur Alfaro sillonne les mers en catamaran ou monocoque, en équipage ou seul à la barre. Sa première course : le trophée Obélix en 1999. Puis plusieurs fois, la Lorient-Saint Barth, la Solidaire du Figaro, la transat Jacques Vabre, l’AG2R, la Bénodet Martinique,
BA Txirrita avec Amauri Alfaro
Dimanche 20 septembre à 11H30

De belles et parfois périlleuses expériences avec Etienne Carra, Lalou Roucayrol, Christophe Lebas. Il se classe petit à petit dans le peloton des meilleurs, malgré des difficultés à boucler ses budgets au commencement du moins.

Amaiur partage donc sa vie entre la compétition en semi-professionnel, et ses écoles de voile, son gagne pain. La rédaction de France 3 Euskal Herri Pays basque suit depuis 2000, année de sa première course, le skippeur aujourd’hui installé à Saint Jean de Luz. Amaiur ne baisse jamais les bras. Il remue ciel et terre pour financer ses projets et mobilise par son entrain, ses compétences et sa détermination, entreprises, institutions et amis. La région Aquitaine, le Conseil des Pyrénées Atlantiques, la Ville de Bayonne l’ont soutenu. Même solidarité et mobilisation de bonnes volontés familiale et amicale pour construire sa première base de sports nautiques à Zokoa. Et la seconde, à Hendaye, à l’automne 2014, dans les locaux de Tribord.

2015 est une année de transition pour ce jeune quadra qui veut asseoir durablement ses écoles de voile. Mais 2016 marquera le retour à la compétition avec le Vendée Globe. Pour ce faire il fédère une équipe au sein d’Amaiur Project pour acquérir le très bon voilier dont il rêve. Un bateau « 100 % énergie renouvelable » combinant vent, houle, soleil et mouvements du voilier. L’Estia, école d’ingénieurs de Bidart et Euskal Herriko Unibertsitatea, Université du Pays basque travaillent à ce projet.

Comme le veut le principe de l’émission, Txirrita a puisé dans les archives de France 3 pour mettre en perspective le parcours d’Amaiur Alfaro.
Notre équipe a rencontré également les parents du skippeur afin de comprendre ce que l’on ressent quand son fils traverse l’Atlantique. Nicolas, Paola, Michel entre autres animateurs et responsable de Nautika, l’école de voile. Et Haritza, ingénieur chercheur à l’Estia et à l’Université du Pays basque.

Nous suivrons Amaiur sur son voilier. Vivrons une mini régate avec ses élèves et pratiquerons les différentes activités proposées aux petits et grands à Hendaye et Zokoa. Haize on ! Bon vent …

Le feu est maîtrisé au parking Salinières