À Arcachon, l'été indien profite au tourisme

Pour les professionnels du tourisme, c'est une aubaine : le soleil est au rendez-vous des vacances de la Toussaint. Nombre de vacanciers reviennent sur les plages du bassin d'Arcachon. L'occasion pour les commerçants de corriger leur chiffre d'affaires, après un mois de septembre plus difficile.

© CC by twin-loc via Flickr
Huîtres, farniente et balades sur la plage sont au programme pour les vacanciers du bassin d'Arcachon. Pour la Toussaint, le mois de septembre pluvieux a laissé place à un octobre particulièrement ensoleillé.

Un véritable été indien, qui profite au secteur du tourisme : "C'est évident que dans le moral des gens, tout ça c'est gage de consommation et pour nous, gage d'affaires", confirme Olivier Laban. Cet ostréiculteur a vu son chiffre d'affaire bondir en octobre. Une aubaine, après un mois de septembre plus difficile.

Chaque week-end, le bassin d'Arcachon voit en effet 5 000 touristes débarquer sur ses plages. La conséquence de "l'effet LGV", selon Stéphane Loniewski, propriétaire de deux restaurants :

Aujourd'hui, on a plus de venues parisiennes avec la LGV, qui nous ramène beaucoup de clientèle.


Les touristes passent, mais ne restent pas


L'été indien ne profite cependant pas à tout le monde : l'hôtel de Patrick Pujol n'affiche un taux de remplissement que de 40%. "Il y a une activité touristique à la journée, avec des gens qui viennent le matin et repartent le soir."

Pour contrebalancer ce tourisme éphémère, leur nouveau défi serait de séduire la clientèle étrangère dans la durée, même en automne.

► Revoir le reportage de Youenn Gourlay et Christel Arfel :
durée de la vidéo: 01 min 37
À Arcachon, l'été indien profite au tourisme ©France 3 Aquitaine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie météo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter