• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Arcachon : l’hôpital trop petit doit s’agrandir pour ne pas voir partir les patients

Le Centre Hospitalier d'Arcachon est victime de son succès. Inauguré en 2013, les 300 lits ne permettent plus de traiter l'affluence de patients, le site doit s'agrandir.
 

Par Sandrine Papin

C’est une évidence : cinq ans après son ouverture, l’hôpital d’Arcachon doit déjà évoluer.

L’établissement qui emploie 750 salariés fait face à une augmentation importante de la population.

Sa situation géographique entre Bassin d'Arcachon et le Nord des Landes est idéale pour attirer les patients toujours plus nombreux.

Conséquence : les services sont saturés, à l’image des urgences conçues pour 20 000 passages par an.

En 2018, elles ont accueillies plus de 33 800 personnes.

« Nous sommes à l’étroit. Nous ne pouvons pas offrir à chaque patient une attente dans les box de consultation. On est obligé de faire entrer, de faire sortir. » - Rémy Lapeyre, Chef des urgences de l'hôpital d'Arcachon.


Même scénario du côté des blocs opératoires.

Le centre hospitalier en compte quatre et tous affichent complet. 10 % de patients en plus sur les tables d'opération.

La direction de l’hôpital l’avoue sans aucune difficulté :
 

« Il va falloir pousser les murs. C’est indispensable, sinon quoi, les patients iront à Bordeaux, prendront leurs véhicules, prendront des véhicules sanitaires et c’est un non- sens ». - Julien Rossignol, directeur du centre hospitalier d'Arcachon


L’hôpital n’a donc pas le choix et va s’agrandir. Une cinquième salle dédiée à l’urgence va être construite, des travaux sur une salle d’opération réalisés et huit chambres supplémentaires créées.


Une adaptation architecturale et médicale


Plus de place et des équipes renforcées. C’est la volonté de la direction qui promet une adaptation humaine. Pour accompagner le nombre de patients en hausse, les équipes médicales et paramédicales doivent être consolidées.

C’est le prix à payer pour maintenir un système de soins de qualité et un hôpital de proximité au moment où le projet de loi «Ma Santé 2022» est présenté ce mercredi en Conseil des ministres.

Projet qui vise à améliorer l'accès aux soins et à simplifier le parcours du patient. Il doit être adopté avant l’été.
 
Le centre hospitalier d'Arcachon figure parmi les mieux classés de l’hexagone avec une certification A. Un label de qualité détenu par seulement  20 % des établissements français.
 
Elise Galand et Didier Bonnet nous décrivent cet hôpital à l'étroit ►
 
Le centre hospitalier d'Arcachon doit pousser les murs

Sur le même sujet

Le nouveau revers du village des marques à Coutras

Les + Lus