• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Sur le port d'Arcachon, l'instauration d'une taxe SNSM jugée pertinente

Le canot de la SNSM lors d'un exercice pendant l'été 2018. / © PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP
Le canot de la SNSM lors d'un exercice pendant l'été 2018. / © PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP

Les plaisanciers devront-ils verser une taxe au profit de la SNSM ? Une proposition de loi en ce sens est présentée ce mercredi 19 juin à l'Assemblée nationale. Sur le port d'Arcachon, les plaisanciers y sont favorables. 

Par AR

"Sur le principe, ça ne me gêne pas du tout", "je trouve que c'est normal", "une bonne idée". Sur le port d'Arcachon, les réactions sont franchement positives alors que la proposition d'instauration d'une taxe au bénéfice de la SNSM est présentée devant l'Assemblée nationale ce mercredi 19 juin. 
 
 

Financer la flotte et les formations


À Arcachon, la société nationale de sauvetage en mer, une structure associative, doit débourser chaque année au moins 60 000 euros pour son fonctionnement normal, sans compter les frais annexes.

"La SNSM a besoin d'argent, pour deux raisons principales" confirme son président Gildas Sittarame.

"D'abord, il nous faut des bateaux, il faut renouveler notre flotte, qui est ancienne. Et la deuxième chose, c'est la formation des bénévoles, les canotiers-embarqués, car cette formation est très coûteuse. C'est du bénévolat semi-professionnel", explique-t-il.


→ Reportage : Sur le port d'Arcachon, l'instauration d'une "taxe SNSM" jugée plutôt pertinente 
Création d'une "taxe SNSM" : réactions plutôt favorables à Arcachon
Intervenants : Gildas Sittarame, Président SNSM Arcachon ; Claude Pascal, Président association des plaisanciers du Bassin d'Arcachon Equipe : DUBIEILH Margaux, DELALOT Sébastien, DUBOIS Damien
 

Les plaisanciers d'Arcachon déjà généreux 


Si l'idée d'une telle taxe ne choque pas à Arcachon, c'est que la SNSM est déjà financée à 95% par des dons privés, la plupart provenant des usagers du port. 

"On a eu pas mal de plaisanciers qui ont eu des difficultés en mer, et quand on a appelé la SNSM, elle était toujours là pour venir les aider" souligne Claude Pascal, président de l'association des plaisanciers d'Arcachon, qui donne chaque année 1000 euros aux sauveteurs. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le west coast swing

Les + Lus