Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire

Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire
L'huitre fait l'objet d'une pétition lancée par des ostréiculteurs du bassin d'Arcachon. Ils demandent à ce que les huîtres de laboratoire soient identifiées par l’étiquetage lors de la vente. - France 3 Aquitaine - JOLLY Marie, MAZOYER Francis, DUMAIL Philippe

L'huître fait l'objet d'une pétition lancée par des ostréiculteurs du bassin d'Arcachon. Ils demandent à ce que les huîtres de laboratoire soient identifiées par l’étiquetage lors de la vente.

Par Marc Taubert

Quelle différence entre ces deux huîtres ? Au premier coup d’œil, aucune. Pourtant, celle de gauche est née en mer, celle de droite, en laboratoire. On appelle cette dernière, huître triploïde.

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Ces huîtres sont nées pour la première fois dans un laboratoire, en 2001. Pour pouvoir manger des huîtres toutes l’année, même en période de reproduction, des chercheurs ont créé en quelque sorte, une huître artificielle. Un super-mâle, avec 4 chromosomes. Il est croisé avec une femelle normale avec 2 chromosomes. Résultat : une huître triploïde avec 3 chromosomes.

Son avantage est qu’elle est plus grosse, et non laiteuse. Ces huîtres de laboratoire représentent aujourd’hui un tiers de la production. Mais sur les étiquettes, aucune précision sur son origine.

Pour cet ostréiculteur de Gironde qui n’élève pas de triploïde, l’étiquetage devrait être obligatoire : "Il y a les gens qui aiment les huîtres pleines, des gens qui n’aiment pas les huîtres laiteuses mais qui se rabattent sur la triploïde. Il faudrait juste que demain, il y ait la traçabilité pour savoir ce que l’on mange."

Une pétition a été lancée par des ostréiculteurs traditionnels pour différencier les deux types d’huîtres.

Pétition pour l'étiquetage des huîtres

Vous voulez signer la pétition ? Rendez-vous ICI.

Sur le même sujet

Les + Lus