Les contrôles routiers sont renforcés pour le week-end de l'Ascension

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jeanne Travers

Les forces de l'ordre se mobilisent pour renforcer les contrôles sur les routes d'Aquitaine, particulièrement chargées en ce week-end de l'Ascension. À Mios, sur le bassin d'Arcachon, 22 personnes et un hélicoptère ont été mobilisés pour repérerer les infractions.

En ce week-end de l'Ascension, les gendarmes ont des yeux partout. Sur l'autoroute A63, la brigade de Mios près d'Arcachon a mobilisé 22 personnes et un hélicoptère pour surveiller les routes. Un outil indispensable, selon Gilles Bussy, commandant de l'escadron départemental de la sécurité routière de la Gironde.

L'hélicoptère permet d'avoir une observation du trafic sans que les usagers puissent nous voir, ce qui ne modifie pas leur comportement", explique-t-il.



Le but : détecter les infractions sur les routes, particulièrement chargées en ce long week-end. Ensuite, l'hélicoptère transmet l'information aux gendarmes à moto, qui sont chargés d'interpeller les conducteurs.



Les poids lourds sont leur cible prioritaire. Chaque jour, ils sont 9 000 à emprunter l'A63 et sont de plus en plus impliqués dans des accidents.



La brigade de Mios en recense "une dizaine depuis le début de l'année", un chiffre "en légère augmentation par rapport aux années précédentes et qui appelle chez nous des interrogations. Et la nécessité d'une réaction immédiate", explique Gilles Bussy.



Résultat : 30 à 40 personnes ont été verbalisées ce jour par la brigade Mios. Une opération qui sera renouvelée régulièrement.



► Revoir le reportage de Maria Laforcade et Iban Carpentier :

En ce long week-end de l'Ascension, les forces de l'ordre se mobilisent. Policiers et gendarmes vont multiplier les points de contrôles routiers. Dans leur viseur : la vitesse et les distances de sécurité. Ce vendredi matin, les forces de l'ordre étaient postés sur l'autoroute A63 et ont ciblé les camions et véhicules repérés par hélicoptèrere. ©France 3 Aquitaine

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité