"42 kms pour 42 battantes" : le projet solidaire de 4 Bordelaises au Marathon de New-York

4 amies engagées auprès de la Fondation Keep A Breast Europe ont décidé de relever le défi personnel et sportif de courir le Marathon de New-York en apportant une autre dimension. Elles emportent avec elles la photo de 42 patientes rendant ainsi hommage à leur combat contre la maladie.
Les coureuses et l'équipée de la fondation Keep a breast va s'envoler vers New-York pour le marathon de dimanche. Le projet est soutenu par Valérie Trierweiler.
Les coureuses et l'équipée de la fondation Keep a breast va s'envoler vers New-York pour le marathon de dimanche. Le projet est soutenu par Valérie Trierweiler.
C'est une histoire d'amitié, de sport et d'engagement. Christelle, Amélie, Ly et Alicia ont décidé de courir pour défendre cette noble cause et donner du sens aux 42,195KM qu’elles parcourront dans Big Apple.
Dans ce projet, c'est elles qui courent mais les 42 patientes, elles se battent au quotidien contre le cancer du sein, pour s'en relever et se retrouver après l'épreuve.

Porter leur message : courir pour montrer que la vie est plus forte que tout.

Et c'est pour rendre hommage à cette lutte parfois invisible que les sportives ont voulu, le temps du marathon, les mettre à l'honneur, ces 42 femmes, toutes différentes, mais semblables dans leur démarche contre leur cancer. Pour inciter, à leur tour, les autres femmes à se faire dépister, se soigner pour garder leur poitrine (Keep a breast en anglais). Donc sensibiliser aussi les femmes à la pratique de l’auto palpation (d'où le geste sur les photos).

Une femme sur 8 sera touchée par le cancer du sein. 

Plus ce cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont fortes. Et dans 40% des
cas, la tumeur est détectée par la personne elle-même. D’où l’importance de bien connaître sa
poitrine et de pratiquer régulièrement l’auto palpation,

 explique Amélie Gesson-Paute, chirurgienne spécialisée dans le cancer du sein et responsable du programme « Check Yourself ! » au sein de Keep A Breast.

La team

Le projet est soutenu par Valérie Trierweiler. Elle accompagnera la team à New York et courra avec elle les 5kms de reconnaissance du parcours la veille du marathon.

42 kms = 42 battantes

Dimanche 4 novembre, elles prendront le départ de cette course mythique et à chaque kilomètre, l'une d'entre elle fera un "selfie" devant la photo d'une des 42 "battantes".
Ces femmes, elles font partie de la patientèle du Dr Amélie Gesson-Paute. Elles sont suivies au Centre Aquitain du Sein de la Polyclinique Bordeaux Nord.
 
Les 42 patientes qui courront dimanche à New-York par procuration grâce à l'équipe de la fondation Keep a breast
Les 42 patientes qui courront dimanche à New-York par procuration grâce à l'équipe de la fondation Keep a breast © A.Paute
42 visages souriants porteurs d'espoir. Ce sont des femmes qu'elles a beaucoup côtoyé tout au long de leurs soins et il se crée un lien, parfois plus que le lien patient-médecin, aussi un lien de femme, sans doute.

J'avais déjà été au-delà de ce lien quand j'ai effectué le raid Finland Trophy en janvier dernier avec une de mes patientes. Moi, je les vois souvent et parfois on parle d'autres choses, de sport...

Quand elle a parlé de son projet, parce qu'elle a bien plus de 42 patientes, malheureusement, les choses se sont faites naturellement et avec enthousiasme.

J'ai eu depuis beaucoup de messages très forts, des témoignages, elles nous disent qu'elles vont nous suivre. On est obligées de le terminer ! (le marathon NDLR)

La fondation Keep A Breast 

La démarche de KABE se veut préventive auprès des femmes comme des jeunes filles dans les collèges et les lycées. Ses programmes de prévention s’appuient sur l’art, l’éducation ou le sport pour transmettre ses messages.
La fondation a également développé une application mobile : « Check Yourself ! » pour apprendre pas à pas les bons gestes pour s’auto palper. 




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cancer santé société course à pied sport