• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gilets jaunes : “ à Bordeaux, les policiers se préparent au combat” pour la 9e semaine de mobilisation

Les policiers lors de l'acte 8 à Bordeaux le 5 janvier / © Bonnaud Guillaume - MaxPPP
Les policiers lors de l'acte 8 à Bordeaux le 5 janvier / © Bonnaud Guillaume - MaxPPP

Le dispositif policier sera fortement renforcé samedi, lors de la manifestation des gilets jaunes à Bordeaux. Les policiers, qui dénoncent une violence inédite lors des affrontements des éditions précédentes, prévoient un plus grand nombre d'interpellations.
 

Par Maïté Koda

"Ils savent très bien qu'ils vont au casse-pipe ". Eric Marrocq, secrétaire régional du syndicat Alliance en Aquitaine  prévoit une journée sous très haute tension pour ce samedi 12 janvier.

"Il y aura deux ou trois heures de manifestation classique, suivis de plusieurs heures d'affrontements, de casse et de violence". Un schéma presque classique depuis le 17 novembre, premier jour de manifestation des Gilets jaunes.
Mais alors que les affrontements et la casse à Bordeaux prennent de l'ampleur chaque samedi, le dispositif policier va évoluer.  "Les policiers se préparent au combat", ajoute le syndicaliste. 

 

Un tiers d'unités mobiles en plus à Bordeaux

Le secrétaire d'état auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nunez a annoncé lors d'un déplacement en Gironde ce jeudi que quatre-vingt mille gendarmes et policiers seront déployés dans toute la France.

A Bordeaux, les forces de l'ordre devraient disposer de 9 unités mobiles ce samedi, contre 6 lors des manifestations précédentes. Au programme : plus de mobilité, plus d'interpellations, et aucune tolérance pour les manifestants venus le visage masqué.


"Les personnes qui voudraient manifester de manière non pacifique ce samedi à Bordeaux trouveront en face d'eux des forces de l'ordre extrêmement déterminées",  a mis en garde le secrétaire d'Etat.


 

Bordeaux, "capitale" de la contestation

Ce samedi 12 janvier, les Gilets jaunes organisent l'acte 9 de leur contestation, soit une nouvelle journée de manifestation dans de nombreuses villes de France. Lors de l'édition précédente, le 5 janvier, 4 600 personnes ont battu le pavé depuis la place de la Bourse à Bordeaux.

Une manifestation pacifique, qui, comme chaque semaine, a basculé en fin d'après-midi, virant à l'affrontement entre casseurs et forces de l'ordre place Pey Berland, devant la mairie.
 

Une violence inédite

Bilan : 11 interpellations et 5 policiers blessés. "Un collègue a reçu une sorte de cocktail molotov aux pieds, il s'est embrasé", rappelle Eric Marrocq. Heureusement, grâce au professionnalisme de ses collègues il n'a été que légèrement blessé. Mais on craint vraiment un drame".
 

 C'est du jamais vu à  Bordeaux depuis 1968



Les images de cette scène très violente ont été filmées par les équipes de France Televisions.
 
Acte 8 des gilets jaunes à Bordeaux : un goût amer le dimanche matin


 

"On ressent vraiment de la haine"


 "C'était une tentative d'assassinat, assure Philippe Rolland, secrétaire départemental en Gironde d'Unité SGP-Police FO.  On assiste chaque semaine à des scènes de guérilla urbaine. On n'a jamais vu ça, c'est inédit.
Certaines personnes ne viennent que pour en découdre, on ressent vraiment de la haine
".


Les policiers sont sous tension, et enchaînent les week-end travaillés.  "C'est le 9 e week-end de manifestation, certains sont rappelés quasiment tous les samedi", assure Philippe Rolland qui décrit des interpellations difficiles avec des manifestations non déclarées, et des violences qui se déroulent de nuit.

 

Dégâts matériels et impact économique


Selon la police, environ 200 personnes " à risque", dont certains font partie des identitaires ou des Black Blocs ont été identifiées samedi 6 janvier. Les dégâts sur le réseau de tramway sont déjà estimés à 1 millions d'euros.
Selon le président de la Ronde des quartiers qui regroupe 1 200 commerces à Bordeaux, 10% des commerces de la ville vont disparaître, victimes d'une baisse de fréquentation liée aux manifestations.
 

Sur le même sujet

Pin Galant : Concert inaugural de Charles Aznavour

Les + Lus