À l'approche de Noël, les contrôles routiers se renforcent en Gironde

En cinq ans, 17 personnes sont décédées pendant les fêtes de fin d'année sur les routes du département. / © Antoine Morel - Francetv
En cinq ans, 17 personnes sont décédées pendant les fêtes de fin d'année sur les routes du département. / © Antoine Morel - Francetv

La préfécture de la Gironde a, comme chaque année, décidé de renforcer les contrôles routiers lors de la période des fêtes de Noël pour éviter les accidents dus à l'alcool et à la vitesse. 

Par Margaux Dubieilh

Si vous êtes prévoyants, vous avez déjà fini tous vos cadeaux de Noël. Si vous êtes encore plus prévoyant, peut-être avez-vous pensé à trouver un plan pour ne pas prendre la voiture en cas de soirée trop alcoolisée ? 

73 morts sur l'année

Si ce n'est pas le cas, mieux vaudrait se pencher sur la question : en effet, outre le fait que vous pouvez perdre la vie comme les 17 autres qui ont eu un accident le soir de Noël ces cinq dernières années en Gironde, vous risquez sûrement de vous faire contrôler. 
Samuel Bouju, directeur de cabinet du préfet de la Gironde, explique le dispositif mis en place.

Le préfet de la Gironde et de la Nouvelle-Aquitaine, Didier Lallement, a demandé aux forces de l'ordre de renforcer leur présence sur les routes et de multiplier les opérations de contrôle. En effet, chaque année, la période des fêtes est un moment à risque pour les automobilistes. 

En Gironde, depuis janvier, 73 personnes sont mortes dans un accident de la route (un peu moins qu'en 2016, où le nombre avait grimpé jusqu'à 80), et plus de 1300 ont été blessées. 

Plan B

Une bonne raison pour penser à un plan de secours avant de se rendre chez maman et papa déguster la bûche. On peut soit demander à une personne de faire le Sam pour rentrer (mais mieux vaut être sur que Sam ne se fasse pas entraîner par Tonton Gérard dans un concours de boisson), ou encore réserver une place sur le canapé de son hôte.

Enfin, si Tonton Gérard décide de rentrer avec trois grammes dans le sang, il ne faut pas le laisser prendre le volant, quitte à prendre ses clés de voiture. 

Pour les moins prévoyants, reste encore la sieste dans la voiture, afin que le taux d'alcoolémie redescende pour reprendre le volant. Tout est bon à prendre tant que les clés restent dans la poche, si le verre de trop a été franchi. 

Sur le même sujet

Les + Lus