Autisme : "on nous montre comme des monstres de foire"

Seulement 2 % des personnes autistes réussissent à s'insérer dans la société dénonce William Theviot, pianiste-concertiste, atteint du syndrome d"Asperger".
Il anime le groupement d'entraide mutuelle Tertio, un collectif qui brise l'isolement des adultes concernés par l'autisme. 

William est un virtuose au clavier. Mais ses maladresses dans ses relations aux autres l'ont isolé depuis son enfance. 

Le syndrome d'Asperger a été détecté chez lui à 18 ans.
Cette forme d’autisme sans déficience intellectuelle ni retard de langage affecte essentiellement la manière dons les personnes communiquent et interagissent avec les autres.

2 % des personnes autistes réussissent à s'insérer dans la société : c'est démesurement scandaleux ! explique William

Briser l'isolement

Malgré ses 15 ans de conservatoire, le pianiste a toujours du mal à rentrer dans le moule.
L'incompréhension et la solitude constituent son quotidien.

On nous montre comme des monstres de foire, trop souvent, pour ceux qui ont des talents à faire entendre (...) c'est dérisoire pour notre cause


Cet amoureux de la musique romantique anime, entre deux concerts, le groupement d'entraide mutuelle Tertio.
Ce collectif a pour but de briser l'isolement des adultes concernés par l'autisme. 

 
 

Des institutions absentes


Benjamin de trois enfants, William a pu compter sur sa famille. Jamais sur les institutions. 

Aldjia, sa maman : 

Il n'était pas accepté par ses camarades, ils se retrouvait souvent seul. Le soir il pleurait dans son lit en disant maman, on ne me veut pas !


Aujourd'hui, la mère de William voudrait qu'on lui donne sa place et qu'on le respecte en temps que pianiste-concertiste.


Regardez le portrait de William Theviot réalisé à l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril.
 



 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité