A Bordeaux, 1h de parking c'est 2,5 €, 2h c'est 5 € et 3 h ce sera 35 € en 2018 !!

C'est bien un tarif dissuasif qui sera mis en place à Bordeaux à partir du 1er janvier 2018. Si vous vous garez en extérieur, sur le domaine public, mieux vaudra ne pas rester plus de deux heures. La troisième vous sera facturée 35 euros.

Par CA

Ce n'est pas une blague. La mesure a bien été votée en conseil municipal fin juin. 

Avec la loi qui dépénalise le stationnement au 1er janvier 2018, les communes ont le libre choix de fixer tarifs et amendes. Amendes transformées en "redevances d'occupation du domaine public".

A Bordeaux, c'est la "fourchette basse" qui a été choisie, contrairement à d'autres grandes agglomérations qui affichent des tarifs allant jusqu'à 40 euros. 

La mairie explique qu'il "faut inciter les automobilistes à ne pas rester garés plus de deux heures en surface". Sinon, il est fortement conseillé de s'installer dans un parking souterrain. Pour info, ceux du centre-ville proposent 3 heures pour 7 euros 30, soit presque cinq fois moins cher.

L'objectif est de privilégier le parking résident et d'inciter le plus grand nombre à se déplacer en vélo ou en transport en commun. 

Oui, mais c'est une mesure discriminante s'insurge Pierre Lacaze, le secrétaire général de l'automobile club du sud-ouest. "Ca élimine les gens qui doivent avoir une voiture parce qu'ils travaillent, il y a aussi les personnes âgées, des gens qui n'ont pas financièrement ou physiquement les moyens de faire du vélo ou de ne prendre que les transports en commun. Ca me paraît choquant de les discriminer par un montant aussi cher au-delà de trois heures".

Plus précisément, il en coûtera 10 euros pour 2h15, 15 euros pour 2h30, 25 euros pour 2h45 et 35 euros pour 3h dans l'hyper centre de la ville. 

L'amende, qui sera appelée "redevance" si vous ne payez pas, s'élèvera non plus à 17 mais à 35 euros. 

Et ce ne seront plus les agents municipaux qui seront chargés de la surveillance et des contravantions. Le service sera confié à une société privée.

Voilà, vous êtes prévenus...

Le reportage de Marie Neuville et Bertrand Joucla-Parker :

La 3e heure de parking facturée 35 euros à Bordeaux centre à partir du 1er janvier 2018
Une note très salée pour dissuader les voitures ventouses et plus généralement l'emploi de son véhicule motorisé dans le port de la lune. Le reportage de Marie Neuville et Bertrand Joucla-Parker. Interviennent: 1/Patrice Lacaze, Secrétaire général de l'Automobile Club du Sud-Ouest, 2/Jean-Louis David, Adjoint au maire de Bordeaux, 3/Nicolas Andreotti, Directeur police municipale et tranquilité publique à Bordeaux







Sur le même sujet

Des milliers de retraités agricoles obligés de rembourser un trop-perçu après un bug informatique

Près de chez vous

Les + Lus