• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

A Bordeaux, un bon cru touristique en 2018 malgré l'impact des “gilets jaunes”

© Cap Sud Ouest France 3
© Cap Sud Ouest France 3

L'année touristique 2018 à Bordeaux et sa métropole a été "très positive", en dépit de l'impact "sensible" des manifestations des "gilets jaunes" en novembre et décembre dans ce bastion du mouvement. Les responsables pouvaient être satisfaits lors de leur conférence de presse ce jeudi .

Par Hélène Chauwin avec l'AFP

  La métropole bordelaise a enregistré en 2018 un nombre record de nuitées à 6,1 millions avec une augmentation de +5% en hôtellerie. Le taux d'occupation atteint 74%. C'est le taux le plus élevé de toutes les métropoles nationales, ont indiqué lesq respnsables du tourisme lors d'une conférence de presse. Ils ont ainsi salué le "rayonnement" de Bordeaux. La capitale girondine reste une destination phare en France. 
  
 Le tourisme d'affaires représente 53% des nuitées hôtelières et est toujours un "objectif prioritaire"de développement a rappelé Stéphan Delaux, adjoint au tourisme et président de l'Office de Tourisme. Le touriste d'affaires est, en effet, beaucoup plus dépensier puisqu'il consomme 260 euros par jour en moyenne, soit 3 fois plus que le touriste de loisirs.
 

Néanmoins, l"impact sensible" fin 2018 des manifestations des "gilets jaunes" se confirme sur le début 2019, ajoute-t-il sans être en mesure de donner de chiffres précis d'autant qu'il "ne sait pas quand cela va s'arrêter".

Depuis quatre mois, des milliers de manifestants défilent chaque samedi dans les rues du centre-ville, avec plus ou moins de heurts et de dégradations en fin de cortège. Les commerçants ont à plusieurs reprises lancé des cris d'alarme sur leurs pertes de chiffre d'affaires.

Selon Patrick Seguin, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux Gironde, l'hôtellerie enregistre une légère baisse de 3,7% en décembre, avec des baisses allant jusqu'à - 25% ou -30% le week-end, "mais pas partout" et surtout en centre-ville.


Les visites guidées dans l'hypercentre ont baissé de 20 à 30%, selon l'Office de Tourisme.
  

En revanche, le nombre des touristes internationaux a augmenté de 13%. Les Espagnols, Britanniques et Américains sont les premiers à visiter la capitale girondine. Aucun chiffre n'évoque, pour le moment, un reflux en raison du climat social, mais les responsables sentent leurs interloctuteurs étrangers inquiets.
 
Le tourisme fluvial a augmenté de 20% et a attiré 33.300 passagers. L'aéroport de Bordeaux-Merignac,qui propose 100 destinations, a progressé de 9,3% avec 6,8 millions de passagers.



 

Sur le même sujet

Fac-similé en cours aux ateliers de Montignac

Les + Lus