Bordeaux : grève dans les services de gérontologie au CHU

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.O
A l'hôpital Haut-Lévêque, le personnel était en grève dès 6 h ce matin.
A l'hôpital Haut-Lévêque, le personnel était en grève dès 6 h ce matin. © FTV

Après les personnels des urgences, c'est au tour de ceux travaillant dans les services de gérontologie du CHU de Bordeaux d'être en grève. Ils dénoncent eux aussi le manque de moyens. Selon eux, "la prise en charge des personnes âgées n'est plus assurée".


"Les budgets ne sont plus là, les personnels sont totalement épuisés", confie Patrice Bourgouin (FO Hôpital Haut-Lévêque) à notre équipe. Depuis 6 h, ce matin, les personnels du service de gérontologie sont en grève.

La prise en charge des personnes âgées n'est plus assurée. Force est de constater que l'hôpital est impuissant face à ça.

L'hôpital a mal. Après la grève entamée aux urgences, et qui se poursuit, c'est au tour des services de gérontologie de voir ses personnels dénoncer leurs conditions de travail. Selon le syndicat FO, "la bientraitance" n'est plus de mise".
 

Les personnes âgées nécessitent des soins multiples et spécifiques

"Ces unités évoluent pour construire des projets dynamiques, prennent en charge des décompensations multiples, accompagnent des fins de vie, permettent la rééducation et la réinsertion sociale après les soins" explique le syndicat dans un tract. "La prise en charge des personnes âgées implique des temps plus longs de soins de rééducation afin de premettre un retour vers l'autonomie le plus important possible (marche, toilette, déglutition, continence...)C'est une reconstruction complète qui dure parfois de longs mois pour des récupérations totales ou partielles".

Or, par manque de personnel, la qualité des soins ne serait plus assurée selon les personnels en grève. "Ils ne peuvent plus assurer la sécurité des personnes, et même jusqu'à parfois l'hygiène des personnes", explique Patrice Bourgouin.

"Donc, mentalement, c'est très compliqué pour ces personnels là", explique l'aide-soignant à Haut-Lévêque et délégué du personnel. "La médecine gériatrique ne se sent plus considérée dans sa spécialité" peut-on lire dans le communiqué de Force Ouvrière. "Les soignants du secteur (...) ressentent aujourd'hui un sentiment d'abandon de leurs patients qui entraîne une souffrance professionnelle".

Les personnels grévistes étant assignés, les services de gérontologie, garderont leurs portes ouvertes à Haut-Lévêque et Xavier Arnozan. Pellegrin n'ayant pas de service de gérontologie, il n'est pas pas concerné.
 

Leurs revendications

Les personnels grévistes ont été reçus cet après-midi par la direction du CHU. Ils ont ainsi pu lui faire part de leurs revendications : le droit pour leurs patients à vivre décemment quels que soient l'âge et le handicap, le droit à les soigner en fonction de leurs besoins, des conditions de soins appropriées aux patients, le droit d'avoir les moyens d'être des soignants, mais aussi des hommes et des femmes avec une vie familiale et privée pour encore mieux soigner.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.